Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / MA COMMUNE / Vie administrative / Environnement / Contrat de rivière de l'Amblève/Rour
Actions sur le document

Contrat de rivière de l'Amblève/Rour

contrat-riviere-Amel_Ambleve.jpgContrat de rivière pour l’Amblève/Rour asbl – Cellule de Coordination

 Place Saint-Remacle, 32 à  4970 STAVELOT
Tél : 080 28 24 35   -    Fax : 080 51 19 50
GSM : 0494/89.31.81 – E-mail : Y3JhbWJsZXZlQGdtYWlsLmNvbQ==
www.crambleve.com - aussi sur Facebook

 

Qui sommes-nous ? Que faisons-nous ?

Le Contrat de rivière de l’Amblève/Rour. Derrière ce nom, se cache un concept de gestion participative de nos cours d’eau basé sur la concertation, la coordination et le dialogue entre les différents acteurs du bassin hydrographique. Il s'appuie sur des partenariats et sur des initiatives volontaires.

L'objectif d'un Contrat de rivière est de réunir autour d'une même table tous les acteurs d'un territoire afin de travailler ensemble et de manière non contraignante à l'amélioration de la qualité de l'eau et de la gestion de cette ressource précieuse.

Lorsqu’il est apparu, en 2002, le Contrat de rivière de l’Amblève/Rour n’était pas encore très connu. Depuis, son statut n’a cessé d’être valorisé et son rôle s’est accru.

A présent, il est désormais un outil indispensable de la gestion de l’eau. Il est devenu une véritable interface entre l’administration de la Région wallonne et l’ensemble des usagers de nos vallées : communes, riverains, agriculteurs, pêcheurs, industriels, gérants de camping, naturalistes, etc...

Un Contrat de rivière offre aussi la possibilité de partager une vision commune du développement durable d'une région, en s'assurant que chacun puisse être entendu et en donnant à la concertation une place importante dans le processus de décision.

A la base initié par les Communes, il est aujourd’hui, aussi reconnu, encouragé et subsidié par le Service Public Wallon ainsi que la Province de Liège. Le Gouvernement wallon, en sa séance du 13 novembre 2008 a adopté le projet d’arrêté ministériel incluant les Contrats de rivière dans le livre II du Code de l’Environnement, contenant le Code de l’Eau.

Même si des résultats importants ont pu être enregistrés ces dernières années, nous ne pouvons nous arrêter au milieu du gué. Il y a encore beaucoup à faire. Les communes d’Amel, Aywaille, Büllingen, Bütgenbach, Comblain-au-Pont, Gouvy, Lierneux, Malmedy, Manhay, St Vith, Sprimont, Stavelot, Stoumont, Trois-Ponts, Vielsalm et Waimes l’ont bien compris et continuent à s’engager et à se regrouper autour de ce magnifique projet.

Fort de cet appui, toutes les communes du bassin et l’ensemble des partenaires du projet vont signer, ce jeudi 15 décembre 2016 à Vielsalm, leur programme d’actions, pour les années 2017 à 2019, en faveur de nos cours d’eau, de leurs abords et des ressources en eau du sous-bassin hydrographique de l’Amblève, de la Rour et de leurs affluents.

Ce programme est composé de :

1242 actions concrètes en faveur de nos rivières (Amblève, Warche, Salm, Lienne, Rour et leurs affluents) réparties en toute une série de grands thèmes basés sur les recommandations de la Directive Cadre Européenne sur l'Eau (2000/60/EC) et sur les plans de gestion de l'Eau du Service Public de Wallonie. Sans oublier le Plan de Gestion des Risques d'Inondation.

Les thèmes de la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) concernent l'assainissement (collectif et autonome) des eaux usées, la gestion des eaux pluviales, la réduction des rejets industriels et la limitation des rejets de substances dangereuses, l'agriculture et ses apports en nutriments, les pesticides, les pollutions historiques et accidentelles, l'hydromorphologie et la préservation des milieux aquatiques, les activités récréatives, et encore la valorisation des ressources stratégiques en eau.

Les thèmes du Plan de Gestion des Risques d'Inondation (PGRI) regroupent quant à eux des actions de différents types :

- Prévention (de type "Evitement", "Suppression ou relocalisation", "Réduction", ou encore d'autres types de prévention);

- Protection (gestion naturelle des inondations et gestion du ruissellement et du bassin versant, régulation du débit, travaux au niveau du lit mineur et des plaines inondables, gestion des eaux de ruissellement, ou encore d'autres actions de protection) ;

- Préparation (prévision des crues et alerte, planification des évènements d'intervention d'urgence, sensibilisation du public et préparation, ou encore d'autres actions de préparation) ;

- Réparation et analyse post crise (réparation individuelle et sociétale, réparation environnementale) ;

- Gestion de Crise et apprentissage (avec d'autres réparations et révisions).

A titre d'exemple, sur les 1242 actions inscrites au Programme d'Actions pour les trois prochaines années, il y a entre autres, 209 actions concernant des travaux d'amélioration de nos cours d'eau ; 169 actions poursuivant la gestion environnementale en œuvre sur le bassin versant ; 54 actions qui ont pour objectif d'améliorer nos connaissances ; 86 actions visent à renforcer les contrôles pour réduire les risques de pollutions, tandis que 214 actions se focaliseront sur l'information et la sensibilisation de différents publics cibles.

Au total, ce sont 134 partenaires/maîtres d’œuvres, publics et privés, qui ont compris l’utilité de leur adhésion à cette noble opération. Par leur collaboration, tous ces partenaires permettent de multiplier l'efficacité du Contrat de rivière et d'agir concrètement pour l'amélioration de nos ressources en eau.

La signature du Programme d'Actions est donc un grand moment, hautement attendu par tous car il symbolise l'engagement de chacun et la confiance dans un avenir commun au service de la nature et de l'eau !

 

Exemple d’actions réalisées dans la commune de Vielsalm

Remplacement de la passerelle du musée du Coticule

 

AVANT APRÈS
contrat-ambleve-avant-profil.jpg contrat-ambleve-apres-profil.jpg
contrat-ambleve-avant-face.jpg

contrat-ambleve-apres-face.jpg

Placement de panneaux reprenant le nom des cours d'eau (action 2015)
tigeonville goronne
 
Qu’est-ce qu’un Contrat de rivière ? (D’après un extrait de la circulaire ministérielle du 20 mars 2001)

Le Contrat de rivière est un protocole d’accord entre un ensemble aussi large que possible d’acteurs publics et privés sur des objectifs visant à concilier les multiples fonctions et usages des cours d’eau, de leurs abords et des ressources en eau du bassin.

Le Contrat de rivière engage ses signataires, chacun dans le cadre de ses responsabilités, à atteindre, notamment au travers d’actions et de projets identifiés, des objectifs déterminés dans des délais raisonnables et à assurer l’exécution des actions et projets précités.

Les objectifs d’un Contrat de rivière visent en priorité à restaurer, à protéger et à valoriser la qualité écologique et les ressources en eau du bassin en intégrant harmonieusement l’ensemble des caractéristiques propres à la rivière.

Outre la participation de l’ensemble des acteurs signataires, la démarche du Contrat de rivière exige la sensibilisation, l’information et la participation de la population qui réside dans la zone couverte par le contrat en vue de favoriser le développement d’une dynamique durable.