Avertissement

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Coronavirus : communication officielle

Coronavirus : communication officielle

- Infos : www.info-coronavirus.be/fr  - Questions fréquemment posées : www.info-coronavirus.be/fr/faqs/

- Pour les questions relatives à la Santé ou à l’ordre public : 0800/14.689
- Pour celles relatives à l’Economie : 0800/120.33
- Page Facebook du Centre de Crise


Mise à jour du 23 mai 2022

BE-Alert - Fin de l'obligation du port du masque et règles de voyages à partir du 23 mai
 

Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo


Le baromètre corona qui était en code jaune depuis mars dernier va être désactivé, sur décision du Comité de concertation. À partir du lundi 23 mai, le port du masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun ni le remplissage du Passenger Locator Form (PLF) pour la plupart des voyages.


Le Comité de concertation constate que le nombre de contaminations et celui des nouvelles hospitalisations suivent une tendance à la baisse. Le taux de reproduction des contaminations et des hospitalisations reste en permanence inférieur à 1, ce qui indique une circulation nettement ralentie du virus. Le nombre de lits occupés par des patients covid en unités de soins intensifs s’établit également autour de 100 depuis un certain temps et reste donc bien en dessous du seuil de 300.

Port du masque obligatoire


L'obligation de porter un masque est supprimée partout sauf dans les hôpitaux, dans les cabinets médicaux (chez le médecin) et dans les pharmacies. Porter un masque dans les transports en commun n’est donc plus une obligation.


Le masque reste toutefois recommandé dans les lieux très fréquentés ou dans les environnements de soins tels que les maisons de repos ou chez les dentistes, les kinés, les psychologues et les logopèdes. Une bonne ventilation des espaces intérieurs demeure également vivement recommandée car elle constitue une arme efficace contre la transmission des virus et profite aussi de manière générale à notre bien-être, notre santé et notre productivité.

Voyages


L'interdiction des voyages non essentiels depuis l’extérieur de l'Union européenne est levée. Sont également supprimées l'obligation de se faire tester le 1er et le 7ème jour, la quarantaine de 10 jours et l'obligation de pouvoir présenter :

  • le Passenger Locator Form ;
  • un certificat de vaccination, de rétablissement ou un résultat de test en cours de validité.

Cela ne s'applique cependant pas aux voyageurs en provenance d'un pays confronté à la présence d’un nouveau variant préoccupant. Pour ces voyageurs, les règles actuelles restent en vigueur.


Gestion de crise (état de préparation à une pandémie)
Depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, les lignes de défense ont été nettement renforcées, notamment le dépistage (testing), le traçage des contacts (tracing), la vaccination, la ventilation, la capacité des soins de santé, la surveillance pandémique (y compris le séquençage du génome) et la santé mentale. Le Comité de concertation entend ancrer durablement ces lignes de défense et sollicite à cet égard l’avis du Point focal Covid qui entretiendra pour ce faire une coopération étroite avec les entités fédérées.

Le CIM Santé publique examinera l’opportunité et les modalités d’une dose de rappel supplémentaire pour offrir une meilleure protection contre une éventuelle nouvelle vague.

Le ministre de la Santé publique va se pencher sur la valeur ajoutée épidémiologique du certificat covid et sa place dans le baromètre.

Vous trouverez plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/newsroom/fin-de-lobligation-du-port-du-masque-et-regles-de-voyages-partir-du-23-mai

 


Mise à jour du 7 mars 2022

Baromètre Corona : passage au code jaune dès le 7 mars.

Mesures principales :

  • Le port du masque n'est plus obligatoire (mais recommandé), sauf dans les transports en commun et établissements de soins.
  • Le CST n'est plus d'application.

>> Communiqué complet du Centre de crise


 

Mise à jour du 18 février 2022

Baromètre Corona : passage au code orange dès le 18 février.

>> Informations complète sur le site www.info-coronavirus.be


Mise à jour du 24 janvier 2022

Le Comité de concertation approuve le baromètre corona, code rouge à partir du 28/1

>> Texte complet sur le site du Centre de Crise

Le Comité de concertation a approuvé ce vendredi 22 janvier le baromètre corona. Les mesures basées sur le baromètre entreront en vigueur le vendredi 28 janvier selon le code rouge.

Autre mesure : le vaccin booster viendra s’ajouter au Covid Safe Ticket à partir du 1er mars. 

Code rouge à partir du 28 janvier

Événements publics

- Les événements publics comme les pièces de théâtre et les matchs de football seront autorisés à l'intérieur et à l'extérieur, à l'exception des événements dynamiques en intérieur comme les soirées dansantes. 
- Le port du masque est obligatoire pour tous à l'intérieur et à l’extérieur. Le CST est obligatoire à partir de 50 participants en intérieur et 100 participants en extérieur.
- Une capacité de 200 personnes maximum est toujours autorisée. Un taux d’occupation de 70 voire 100 % est autorisé pour les plus grandes salles à condition que la qualité de l’air soit maintenue en dessous de 900 ppm.
- Les mariages et les enterrements sont autorisés comme à l'heure actuelle.

Horeca

L’heure de fermeture concernant l’Horeca est portée à minuit. Le port du masque reste d’application pour les clients et le personnel et le CST est obligatoire. Par ailleurs, les règles concernant la capacité de 6 personnes par table et l'interdiction de consommer debout restent d’application. Le monde de la nuit et les discothèques (intérieur/dynamique) restent fermés.

Activités organisées en groupe

Les activités organisées en groupe comme les mouvements de jeunesse, la vie associative et la pratique du sport à un niveau non professionnel sont autorisées. La capacité maximale est de 80 personnes à l’intérieur et de 200 personnes à l’extérieur. Concernant les camps, les nuitées sont autorisées.

Ouverture d’une série d'activités à l’intérieur

À l'exception des discothèques et des dancings, les espaces intérieurs suivants, actuellement fermés, peuvent rouvrir au public : parcs d'attractions, plaines de jeux intérieures, parcs animaliers et zoos, piscines subtropicales et parties récréatives des piscines, parcs à trampolines, bowlings et salles de fléchettes, salles de snooker et de billard, centres de paintball, laser games, escape rooms, casinos, salles de jeux automatiques et bureaux de paris.

Télétravail, shopping et port du masque

Les mesures actuelles concernant le télétravail (quatre jours par semaine), le shopping en toute sécurité et le port du masque restent d’application.


Mise à jour du 7 janvier 2022

"Le Comité de concertation fait le point sur Omicron, les mesures en vigueur restent d’application"

"Selon les dernières données scientifiques, le variant Omicron serait trois à quatre fois plus contagieux mais peut-être moins pathogène. Cela se traduit déjà à l’heure actuelle par une augmentation rapide du nombre de contaminations (+79 % la semaine passée) et une augmentation des admissions à l’hôpital (+20 %). Le taux d’occupation des unités de soins intensifs continue quant à lui de baisser pour le moment, mais de manière moins prononcée que la semaine précédente."

Les mesures actuelles restent d’application

► Télétravail

Le télétravail reste obligatoire, au moins quatre jours par semaine. Un seul jour de retour peut être prévu par semaine, avec une présence simultanée de maximum de 20 % du personnel.

Les team buildings et les autres activités qui requièrent une présence physique sur le lieu de travail, à l’intérieur comme à l’extérieur, restent interdits.

► Rassemblements, activités et événements

Les restrictions ou fermetures en vigueur concernant certains rassemblements, activités et événements – par exemple, dans l’ Horeca, la vie nocturne ou la vie sportive et culturelle – restent d’application.

► Enseignement

Le Comité de concertation confirme la réouverture prévue de l’enseignement à partir du 10 janvier. Cela signifie le retour à un enseignement en présentiel à temps plein dans les écoles maternelles, primaires et secondaires, et à temps partiel dans l’enseignement artistique. Les mesures de prévention suivantes doivent être respectées :

  • la ventilation permanente
  • le port du masque obligatoire dès 6 ans
  • le respect des mesures de test et de quarantaine. Les classes seront fermées à partir de quatre infections (enfants symptomatiques)
  • les réunions continuent d’être organisées en ligne
  • le mélange des classes dans les espaces intérieurs communs (salle d’études, réfectoire…) doit être évité au maximum
  • les excursions d’une journée sont autorisées conformément aux règles en vigueur dans la société
  • les activités extra muros avec nuitée restent suspendues


Le Comité de concertation appelle les parents à tester leurs enfants à l’aide d’autotests autant que possible.

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, le Comité de concertation invite les ministres de l’Enseignement, en collaboration avec le secteur de l’enseignement, à évaluer sur la base de quelles mesures de prévention (supplémentaires) l’enseignement supérieur sera organisé à partir du 10 janvier.

► Mesures de test et de quarantaine

Le Comité de concertation prend acte de la décision des ministres de la Santé publique qui, sur la base des dernières informations scientifiques sur le variant Omicron, ont modifié la politique de test et de quarantaine. Cette modification prendra effet le 10 janvier.

Cette nouvelle politique de test et de quarantaine accorde plus d’importance aux autotests. Ces autotests sont disponibles dans les supermarchés et les pharmacies. Les personnes qui bénéficient d’une intervention majorée peuvent acheter des autotests en pharmacie au prix de 1 euro (4 autotests maximum par personne et par période de 14 jours).

Stratégie à moyen terme et baromètre

Le Comité de concertation a également examiné les travaux préparatoires du Commissariat COVID-19 portant sur une stratégie à moyen terme et le projet de baromètre Corona. Le Commissariat COVID-19 a été chargé d’affiner et d’élaborer le baromètre.

Texte complet : www.info-coronavirus.be


Mise à jour du 29 décembre 2021

Le Comité de concertation a pris acte le 29 décembre, par procédure électronique, du récent arrêt du Conseil d’État. Le Comité a décidé de rétablir les conditions pour le secteur culturel qu’il avait fixées lors de sa réunion du 3 décembre : uniquement des places assises, port du masque obligatoire, utilisation du CST à partir de 50 spectateurs, maximum 200 spectateurs. Ces conditions s’appliqueront également dans les cinémas et le secteur de l’évènementiel.

Tant pour le secteur culturel et les cinémas que pour le secteur de l’évènementiel, il s’agit d’activités organisées à l’intérieur mais dans le respect des conditions de sécurité : public assis, à distance, en nombre limité et silencieux, avec port permanent du masque et ventilation satisfaisante.

Les décisions du Comité de concertation seront coulées par la ministre de l’Intérieur dans un arrêté royal pour ensuite être soumises pour accord à un Conseil des ministres électronique. Les décisions prendront effet le 30 décembre, après publication au Moniteur belge.

Le Comité de concertation, le Commissariat COVID-19 et le Risk Assessment Group (RAG) continuent de suivre de près l’évolution de la situation épidémiologique, notamment l’évolution des contaminations, des hospitalisations et de l’occupation des USI à la lumière de la propagation du variant omicron qui est désormais dominant en Belgique.

La semaine prochaine, le Comité de concertation dressera à nouveau un état des lieux. Le Commissariat COVID-19 préparera dans l’intervalle une feuille de route pour permettre la prévisibilité et la continuité des mesures dans les différentes phases de l’épidémie pour tous les secteurs et activités. La réintroduction des dispositions relatives au COVID Infrastructure Risk Model (CIRM) et au COVID Event Risk Model (CERM) fera partie de cette feuille de route.

 


Mise à jour du 23 décembre 2021

Comité de Concertation du 22 décembre : mesures renforcées

>>> Communiqué complet sur le site du Centre de Crise

Événements intérieurs et extérieurs interdits

- Tous les événements de masse à l’intérieur sont interdits. Cela concerne aussi les marchés de Noël, villages d’hiver, les représentations culturelles et autres, ainsi que les congrès organisés à l’intérieur. 

- Les espaces intérieurs des secteurs culturels, festifs et récréatifs sont également fermés, à l'exception des :

  • bibliothèques, ludothèques et médiathèques ;
  • musées ;
  • activités organisées axées sur les besoins des groupes vulnérables, c'est-à-dire les activités socioculturelles, les activités de formation continue et les activités pour les jeunes avec encadrement professionnel ;
  • les salles de fête et de réception, uniquement pour les mariages et funérailles ;
  • les centres de bien-être, y compris saunas, solariums, jacuzzis, hammams et bains de vapeur.

- Les cinémas, les laser games, les salles de bowling, les escape rooms, les centres de paintball, de snooker, de fléchettes et de billard ainsi que les parcs de trampoline couverts doivent également fermer.

- Le secteur des sports reste ouvert, y compris les centres de fitness et les piscines. Les éléments récréatifs des piscines et des piscines subtropicales doivent fermer, ainsi que les espaces intérieurs des parcs d’attractions et parcs animaliers. Les stages sportifs peuvent uniquement avoir lieu sans nuitée.

Règles plus strictes pour les événements en extérieur

En ce qui concerne les événements en extérieur, une réglementation plus stricte sera applicable pour éviter les effets de foule : 

  • Interdiction d’utiliser des chapiteaux et autres espaces couverts accueillant des visiteurs
  • Maximum un visiteur /4 m2 
  • À partir de 100 visiteurs : plan de circulation à sens unique avec entrées et sorties distinctes.  

Compétitions sportives sans public

La présence de public lors de compétitions et entrainements sportifs professionnels et non professionnels est interdite. Cette règle prévaut à l’intérieur comme à l’extérieur.

...


Mise à jour du 3 décembre 2021

Nouvelles mesures du Comité de Concertation

>> Communiqué complet sur le site du Centre de Crise

Principales mesures (merci de consulter le communiqué complet ci-dessus pour plus d'infos) :

  1. Obligation du port du masque à partir de 6 ans là où il est déjà obligatoire ;
  2. Limitation des contacts sociaux ;
  3. Enseignement : classes de maternelles et primaires fermées dès le 20 décembre. L’enseignement secondaire sera organisé sous forme hybride jusqu’aux examens (présentiel et distanciel).
  4. Rassemblements privés en intérieur interdits (sauf sport, dans domicile privé, mariages et enterrements).
  5. Evénements publics de plus de 200 personnes interdits dès le 6 décembre. En-dessous de 200 personnes, ils sont autorisés en respectant l'application du CST, avec le port du masque et pour un public assis.

 


Mise à jour du 26 novembre 2021

Le Comité de concertation adopte des mesures hivernales à effet immédiat

>> Communiqué complet sur le site du Centre de Crise

Principales mesures

Réunions privées

Les réunions privées à l'intérieur sont interdites, à l'exception des mariages et des funérailles (réception après la cérémonie). Ceux-ci doivent être organisés avec le CST à partir de 50 personnes à l'intérieur et 100 personnes à l'extérieur. Les modalités valables pour l’Horeca s'appliquent, bien que danser avec un masque est autorisé.

Cette disposition ne s'applique pas aux réunions qui se tiennent dans les domiciles privés. Le Comité encourage vivement le recours aux autotests lors de la réception d'invités au domicile privé.

Activités Horeca
  • Le nombre maximum de personnes par table est limité à [6. Un ménage peut partager une table, peu importe la taille de ce ménage.
  • Les heures d’ouverture sont limitées et s’étendent de 5 heures du matin à 23 heures.
Discothèques et dancings

Les discothèques et les dancings doivent fermer.

Événements publics (dès le 29/11)
  • Événements publics à l’intérieur : seules les places assises sont autorisées, conformément à la règle du CST assorti du port du masque. 
  • Événements publics à l’extérieur : si les organisateurs ne respectent pas les règles de distanciation sociale et le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque groupe, leur événement sera fermé.
  • Les modalités applicables dans le secteur de l’Horeca sont également valables pour les évènements.
Compétitions sportives

Les compétitions sportives organisées en intérieur, tant amateurs que professionnelles, peuvent uniquement avoir lieu sans public. Les participants jusqu'à l'âge de 18 ans accomplis peuvent toutefois être accompagnés par leurs parents.

Télétravail

La période durant laquelle les travailleurs peuvent se rendre au maximum une seule fois sur leur lieu de travail est étendue jusqu’au 19 décembre, en lieu et place du 12 décembre.

Trois consignes pour rester en sécurité

  • Limitez vos contacts. Adaptez votre comportement et faites preuve d’une grande prudence, surtout en présence de personnes vulnérables. Si vous voulez quand même voir des amis, faites-le de préférence à l’extérieur.
  • Utilisez des autotests. Si vous invitez néanmoins des personnes chez vous, passez un autotest et portez un masque. Pour mettre toutes les chances de votre côtés. Les autotests sont disponibles en pharmacie et dans les supermarchés.
  • Ventilez. Veillez à ce que les espaces intérieurs soient suffisamment ventilés. Une habitude à prendre qui est quoi qu’il en soit saine, mais encore plus en ces moments de circulation du coronavirus.

Mise à jour du 18 novembre 2021

Les mesures ci-dessous entreront en vigueur dès le 20 novembre 2021.

Le Comité de concertation a discuté le 17 novembre 2021 de la situation de la pandémie de coronavirus dans notre pays et s’est accordé sur une série de nouvelles mesures de protection. Le port du masque obligatoire est ainsi étendu et le télétravail rendu obligatoire. Seul leur strict respect nous permettra d’éviter un nouveau confinement.

Le nombre de contaminations, d’hospitalisations et de patients en soins intensifs a presque doublé au cours des deux dernières semaines.

Afin d’éviter un engorgement de notre système de soins de santé et de permettre un fonctionnement aussi normal que possible de notre l’enseignement et notre économie, le Comité de concertation a pris plusieurs mesures de protection.

► Distance de sécurité et limitation des contacts sociaux

Il est absolument primordial que les citoyens respectent les règles de base, qui permettent d’empêcher la propagation du coronavirus.

Il s’agit notamment de respecter la distance de sécurité de 1,5 mètre et de limiter le nombre de contacts sociaux.

Le Comité de concertation recommande vivement de limiter au maximum les contacts sociaux et d’organiser de préférence ces contacts à l’extérieur.

► Port du masque obligatoire étendu

Le Comité de concertation a décidé de généraliser le port du masque, qui sera désormais obligatoire dans les situations suivantes :

  • dans les espaces fermés des transports en commun et des transports collectifs organisés ;
  • pour les professions médicales et non médicales ;
  • dans les établissements de soins ;
  • dans les établissements et lieux où sont organisées des activités horeca ;
  • dans le cadre d’événements, tant en intérieur qu’en extérieur et quelle que soit l’ampleur de l’événement ;
  • dans les magasins et centres commerciaux ;
  • dans les espaces accessibles au public des entreprises, des administrations publiques ;
  • dans les bâtiments publics et les tribunaux ;
  • dans les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ;
  • dans les espaces accessibles au public d’établissements appartenant au secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel ;
  • dans les centres de fitness ;
  • dans les lieux de culte.

Le port du masque est obligatoire à partir de 10 ans. En ce qui concerne l’enseignement, les communautés décident d’introduire ou non le port du masque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans.

Le masque peut uniquement être retiré de manière occasionnelle pour manger et boire assis, et lorsque le port du masque est impossible en raison de la nature de l’activité, comme lors d’activités sportives.

► Covid Safe Ticket+

Le Covid Safe Ticket est un preuve de vaccination complète, de l’obtention d’un test PCR négatif ou d’un certification de rétablissement. Il donne par exemple accès aux événements et aux établissements horeca.

Le Comité de concertation a décidé que dans les endroits ou lors d’événements où le Covid Safe Ticket était applicable, le port du masque était également obligatoire. Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont donc requis.

Le Covid Safe Ticket et le port du masque sont obligatoires dans les situations suivantes :

pour les événements publics et réunions privées de plus de 50 personnes à l’intérieur ou de plus de 100 personnes à l’extérieur ;

dans les établissements horeca (y compris les événements privés qui y ont lieu) ;

dans les salles de théâtre, de concert, music-halls, cabarets et autres salles de spectacles, les salles polyvalentes qui accueillent des activités culturelles, les cirques en intérieur, les cinémas, les musées et les parcs d’attractions et autres parcs à thème (intérieurs).

Les discothèques et les dancings qui ne veulent pas imposer le port du masque, sont obligés de demander à leurs clients de présenter le Covid Safe Ticket et d’effectuer un autotest sur place. Donc Covid Safe Ticket + autotest.

► Télétravail obligatoire

Le télétravail devient obligatoire dans le secteur privé et dans toutes les administrations publiques, sauf si la nature de la fonction ou la continuité des activités ne le permettent pas. Un jour de présence au travail par membre du personnel est autorisé. À partir du 13 décembre, le nombre de jours de retour au travail sera porté à maximum deux par membre du personnel.

Cette mesure doit aider à réduire le nombre de contacts, également dans les transports en commun.

Un registre mensuel électronique devra être tenu et mis disposition via le portail de la sécurité sociale.

Généralisation de la dose supplémentaire

Toutes les personnes intégralement vaccinées auront bientôt la possibilité de recevoir une dose complémentaire de rappel.

Plusieurs groupes cibles – parmi lesquels les personnes de plus de 65 ans, les personnes immunodéprimées ou vaccinées avec le vaccin Johnson & Johnson – ont déjà eu la possibilité de recevoir de cette dose de vaccin supplémentaire. C’est maintenant au tour du reste de la population.

La campagne de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans sera lancée dans les meilleurs délais, dès réception de l’avis favorable du Conseil supérieur de la santé et du Comité consultatif de bioéthique, et après approbation par l’Agence européenne du médicament. Cette vaccination se fera sur base volontaire.

► Ventilation

Afin de surveiller correctement la qualité de l'air dans les écoles et les entreprises, le Comité de concertation demande aux ministres régionaux de l’Enseignement et du Travail de veiller à ce que des compteurs de CO2 soient installés rapidement et de manière générale dans tous les locaux des écoles et des entreprises où se rassemblent un grand nombre de personnes.

Les mesures entreront en vigueur le 20 novembre 2021 et seront applicables jusqu'au 28 janvier 2022. Le Comité de concertation se réunira début janvier pour évaluer les mesures.

Plus d'informations : centredecrise.be

 


Mise à jour du 27 octobre 2021

Comité de Concertation du 26 octobre 2021 : nouvelles mesures.

Extrait du site du Centre de Crise

En raison des données épidémiologiques actuelles, de nouvelles mesures ont été prises et seront d'application dès ce 1er novembre.

Extension de l’obligation du port du masque

L'obligation actuelle du port du masque, par exemple dans les transports publics et dans les métiers de contacts médicaux et non médicaux, est étendue à une obligation générale de port du masque dans les espaces intérieurs suivants :

  • magasins et centres commerciaux ;
  • établissements de soins ;
  • zones accessibles au public dans les entreprises, bâtiments publics, bâtiments judiciaires
  • établissements destinés à des activités culturelles, festives, sportives et récréatives, y compris les théâtres, les salles de concert, les cinémas, les musées, les parcs d'attractions et à thème couverts, les centres de fitness couverts et les centres sportifs ;
  • bibliothèques, ludothèques et médiathèques ;
  • centres de culte
  • Le port du masque sera à nouveau obligatoire dans l'enseignement secondaire pour les enseignants et élèves, y compris quand ils sont en classe et assis, après les vacances de la Toussaint.
  • De même, le port du masque sera obligatoire pour les enseignants dans le primaire après les vacances de la Toussaint.

Le port du masque n’est pas obligatoire dans les endroits où le Covid Safe Ticket est utilisé.

Le Covid Safe Ticket

Utilisation du Covid Safe Ticket pour les événements à partir de 200 personnes à l'intérieur et 400 personnes à l'extérieur. En cas d’utilisation du Covid Safe Ticket, l'obligation du port du masque tombe.

Les entités fédérées s’engagent à rendre obligatoire à partir du 1er novembre l’application du Covid Safe Ticket dans tous les établissements de l’horeca et de fitness de notre pays. Pour le personnel, le port du masque sera obligatoire à partir du 29 octobre.

Télétravail

Le télétravail est fortement recommandé pour tous les membres du personnel des entreprises, des associations et des prestataires de services. 

...

> Détails de ces informations sur le site du Centre de Crise 


Mise à jour du 21 octobre 2021

Le Gouvernement Wallon met en place le Covid Safe Ticket* à partir du 1er novembre.

Concrètement, le Covid Safe Ticket (CST) sera exigé pour les situations suivantes :

  • Les événements de masse : dès que celui-ci compte simultanément 50 personnes en intérieur ou 200 personnes à l’extérieur.
  • Les secteurs spécifiques :
  1. L'HORECA : il est obligatoire pour les clients des restaurants et cafés à l’intérieur, mais pas pour les clients s'installant en terrasse. Le « take-away » et les restaurants sociaux ne sont pas concernés par le CST. Les hôtels ne le sont pas davantage sauf pour entrer dans leur restaurant, leurs espaces de congrès ou de foire ou leur salle de fitness ;
  2. Les dancings & discothèques ; o Les clubs de sport et de fitness: il est obligatoire pour tout le secteur du sport en intérieur et pour le sport en extérieur à partir de 200 personnes ;
  3. Les foires commerciales et congrès (jauge de 50 personnes en intérieur et 200 personnes à l’extérieur) ;
  4. Les établissements relevant des secteurs culturel, festif et récréatif : à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes à l’extérieur ;
  5. Les établissements de soins résidentiels pour personnes vulnérables : hôpitaux et établissements d’accueil ou d’hébergement pour personnes âgées, les centres de soins de jour, les centres de réhabilitation, les établissements pour personnes handicapées, les établissements psychiatriques ou les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux.

>> Consultez la FAQ de l'Aviq pour en savoir plus

Décret relatif à l’usage du COVID Safe Ticket et à l’obligation du port du masque - 20/10/ 21

 

* Le CST prend la forme d’un certificat, disponible sous format électronique ou papier, qui atteste :

  • soit d’une vaccination complète (valable qu’à partir du 14ème jour après la deuxième injection ou la première dans le cas du vaccin unidose Johnson & Johnson) avec un vaccin reconnu par l’Union européenne;
  • un certificat de test PCR négatif effectué dans les 48 heures ou un test antigénique (test rapide) effectué dans les 24 heures. Les tests antigéniques doivent être réalisés par une personne légalement habilitée. Les organisateurs peuvent, mais ne sont pas obligés, de proposer ces tests à l'entrée ;
  • soit d’un rétablissement du Covid datant de 180 jours au maximum.

Comment obtenir votre Covid Safe Ticket ?

Munissez-vous de votre carte d'identié. Pour télécharger le CST, vous pouvez vous rendre sur les sites suivants :

Ou en contactant le numéro gratuit 0800/45.019

 


 

Mise à jour du 24 septembre

Extrait du site www.wallonie.be

"Le Gouvernement wallon a décidé de recourir à une utilisation élargie du Covid Safe Ticket (CST). L'entrée en vigueur de cette mesure se fera dans le courant du mois d'octobre...

...

Secteurs où le Covid Safe Ticket sera obligatoire

Le CST s'appliquera obligatoirement, quelle que soit la jauge :

  • les dancings et discothèques
  • l'horeca (à l'exception des terrasses où les règles existantes restent en vigueur)
  • les hôpitaux, maisons de repos et maisons de repos et de soins
  • les centres sportifs et les centres de fitness (ne concerne pas le sport en extérieur en-dessous de 200 personnes).

Il s'appliquera obligatoirement à partir de 50 personnes en intérieur et 200 personnes en extérieur (en dessous de ces jauges, le CST peut être utilisé sur base volontaire) pour :

  • les foires commerciales et congrès
  • les établissements du secteur culturel, récréatif et festif
  • les évènements de masse

Cette obligation concernera tous les citoyens à partir de 16 ans, à l'exception des visiteurs des hôpitaux, des maisons de repos et des maisons de repos et de soin et les participants aux évènements de masse, pour lesquels le CST sera requis à partir de 12 ans."


Mise à jour du 20 septembre

Le Comité de concertation fixe un socle fédéral pour le port du masque obligatoire

Vous retrouverez toutes les informations ci-dessous :

CLIQUEZ ICI

Attention : Veuillez noter que ces obligations constituent le socle fédéral qui est applicable à l’ensemble du pays. Les autorités régionales prévoiront des obligations plus contraignantes si la situation épidémiologique le requiert.


Mise à jour du 14 septembre

Phase 3 de la vaccination en province de Luxembourg

La fermeture de la majorité des centres de vaccination dans notre province ne clôture pas pour autant une campagne qui se prolongera au moins jusque fin octobre. À ce jour, 80.7% des plus de 18 ans sont vaccinés en province de Luxembourg. Certaines tranches d’âges restent un peu en deçà de l’objectif, comme les 25-34 ans par exemple qui ne sont ‘’que’’ 70,5% à avoir franchi le pas de la vaccination.
Place maintenant à une version mobile et de proximité pour rendre le plus accessible possible le vaccin Pfizer.
3 manières de se faire vacciner en septembre-octobre
En septembre et octobre vont coexister trois manières de se faire vacciner :
• Chez votre médecin généraliste : il lui sera possible de se procurer des doses de vaccin pour les administrer à son cabinet, voire à domicile en fonction de l’état de santé du patient.
• Au centre de vaccination de Libramont, au LEC, qui sera ouvert les vendredis après-midi et les samedis toute la journée jusqu’au 31 octobre avec ou sans rendez-vous. Les personnes qui souhaitent se présenter sans rendez-vous sont invitées à consulter le site www.covidluxembourg.be au préalable si jamais des aménagements horaires survenaient.
• Via une « Vaccimobile » qui dès le lundi 20 septembre sillonnera la province en marquant 27 arrêts dans toute la province. La vaccimobile repassera 4 semaines plus tard aux mêmes endroits pour administrés les secondes doses. Voir programme détaillé ci-contre. Les patients qui souhaitent optimiser leur temps peuvent prendre rendez-vous dès à présent via un formulaire sur covidluxembourg.be ou par téléphone dès le 16 septembre 063/330 030. Les candidats au vaccin peuvent aussi se présenter sans rendez au plus tard 1h avant la fin de la séance. Si vous avez des soucis de mobilité pour vous y rendre, vous pourrez contacter votre Commune.
Dans ces trois cas de figure, le patient candidat au vaccin devra se munir de sa carte d’identité

Plus d'infos : CLIQUEZ ICI


Mise à jour du 26 août

Comité de concertation : levée de nombreuses restrictions dès le 1er septembre
Communiqué du Premier Ministre, Alexander De Croo


Nouvelle étape du Plan « été »

L’objectif d’un taux de vaccination de 70 % des adultes ayant été atteint, le Comité de concertation décide de passer à l’étape suivante du Plan « été » dès le 1er septembre prochain.

Concrètement, il s’agit de :

► Réunions dans l’espace privé

Il n’y aura plus de restrictions en ce qui concerne le fait de recevoir des personnes à la maison ou dans un logement touristique.

► Télétravail

Le Comité de concertation invite les entreprises à ancrer structurellement le télétravail.

► Activités Horeca professionnelles

Il n’y aura plus de restrictions en ce qui concerne les heures d’ouverture et de fermeture (y compris pour le service à domicile), le nombre de personnes à table, la distance entre les groupes de personnes à table, les terrasses, le niveau sonore et le service au bar. L’obligation de prévoir uniquement des places assises est également supprimée.
L’obligation du port du masque lors des déplacements au sein d’un établissement Horeca est maintenue.
Les discothèques et les dancings pourront rouvrir leurs portes dès le 1er octobre sur la base de protocoles plus pointus en matière de qualité de l’air, de ventilation et de capacité maximale en fonction de la superficie. Il sera à nouveau possible de danser dans les cafés à partir du 1er octobre. Les entités fédérées pourront toujours décider d’appliquer plus strictement ces modalités.

► Activités dans un contexte organisé

Il n’y aura plus de restrictions pour les activités dans un contexte organisé, notamment organisées par un club ou une association.

► Fêtes privées

Les restrictions applicables aux buffets et au fait de danser lors de fêtes privées, notamment de mariages, sont levées.

► Cultes

Les restrictions concernant les mariages civils, les funérailles, l'exercice individuel et collectif de l’assistance morale non confessionnelle au sein d'une association philosophico-religieuse, à la visite individuelle ou collective d'un bâtiment destiné au culte ou à l’assistance morale non confessionnelle.
Le port du masque obligatoire est maintenu.

► Secteur événementiel et Covid Safe Ticket

Les restrictions concernant les événements réunissant moins de 200 spectateurs à l’intérieur et moins de 400 spectateurs à l'extérieur sont levées, sauf si l'autorité locale compétente en décide autrement.
Concernant les événements réunissant plus de 200 spectateurs en salle et plus de 400 spectateurs à l’extérieur, le Covid Safe Ticket pourra être utilisé à partir du 1er septembre. Dans ce cas uniquement, les obligations concernant le masque, la distance sociale et le CIRM/CERM seront annulées.
À partir du 1er octobre, la fin des restrictions s’appliquera au moins aux événements rassemblant 500 spectateurs à l'intérieur et 750 spectateurs à l'extérieur.
Compte tenu du taux de vaccination plus faible qu’affichent certaines communes de la Région de Bruxelles-Capitale, le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a indiqué qu'il n'appliquerait pas une série d'assouplissements à partir du 1er septembre, notamment dans le domaine de l’Horeca et du télétravail.

► Port du masque obligatoire et respect des distances

Le port du masque et le respect des distances de sécurité d'un mètre et demi restent des outils importants pour prévenir la propagation du virus.
C'est pourquoi le port du masque reste obligatoire dans toute une série de situations, notamment dans les transports en commun et les gares, dans les magasins et les centres commerciaux, lors des déplacements dans les établissements Horeca, dans les salles de conférence, les foires commerciales, les auditoriums, les lieux de culte, les palais de justice, les bibliothèques et lors de manifestations. Dans les lieux très fréquentés tels que les rues commerçantes, les marchés annuels et les foires, le port du masque reste obligatoire, comme le prévoient les autorités locales compétentes.

A partir du 1er septembre, le port du masque n'est plus obligatoire dans les espaces accessibles au public des entreprises, des collectivités publiques ou des associations, ainsi que dans le secteur culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel pour les événements et fêtes privées rassemblant moins de 200 personnes à l'intérieur et 400 personnes à l'extérieur, sauf décision contraire de l'autorité locale.

► Vaccination obligatoire des soignants

Compte tenu du rôle crucial des prestataires de soins dans la lutte contre le COVID-19 et de la nécessité de maximiser la protection des patients, le Comité de concertation demande à explorer sous quelles modalités la vaccination obligatoire pourrait être implémentée pour tous les prestataires de soins, y compris les travailleurs indépendants, tant dans le secteur ambulatoire que dans les établissements de soins.
Les ministres de la Santé publique sont aussi invités à publier sans délai les taux de vaccination des soignants par établissement de soins.

Efforts supplémentaires pour atteindre une vaccination complète

La vaccination complète reste la principale réponse à l'évolution épidémiologique.

Afin de réduire la circulation du virus et la charge hospitalière, le seuil minimum de 70% de taux de vaccination complète doit être atteint dans toutes les communes du pays, comme étape intermédiaire vers une vaccination complète de la population.
Dans un certain nombre de communes, le taux de vaccination reste inférieur à ce niveau. C'est le cas dans les trois régions, mais surtout dans la Région de Bruxelles-Capitale.

Le Comité de concertation soutient donc l'intention du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d'organiser des actions spécifiques pour sensibiliser la population et rapprocher la vaccination du domicile et du lieu de travail, notamment par des initiatives de porte-à-porte. La Région de Bruxelles-Capitale continue également à vivement encourager le télétravail.

La possibilité sera donnée aux entités fédérées qui comptent des communes où la situation épidémiologique ou vaccinale l'exige, de prévoir le Covid Safe Ticket pour des activités autres que des événements.

Préparation de la phase post-fédérale

Le Commissariat COVID-19 et le Centre national de crise sont chargés d'élaborer un rapport circonstancié sur la manière d'organiser la fin éventuelle de la phase fédérale et la phase post-fédérale. Le mandat du Commissariat COVID-19 est également prolongé de six mois, notamment pour accompagner la fin de la phase fédérale et assurer le transfert des missions.

Vous trouverez plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/newsroom/comite-de-concertation-levee-de-nombreuses-restrictions-des-le-1er-septembre

 


Mise à jour du 29 juillet 

> Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 - 27/07/21


Mise à jour du 18 juin

Communiqué de presse du Comité de Concertation du 18 juin

Prochaine étape du plan été - dès le 27 juin


Mise à jour du  20 mai

Arrêté du Gouverneur de la province de Luxembourg - Funérailles - 20/05/2021


Mise à jour du  12 mai

Arrêté du Gouverneur de la province de Luxembourg - Mesures complémentaires - 12/05/2021


 

Communiqué de presse du Comité de Concertation du 11 mai : plan été
 

Étape 1. À partir du 9 juin 2021

Conditions : si huit personnes vulnérables sur dix (les 65 ans et plus et tous les adultes souffrant de comorbidités) sont protégées avec un seuil indicatif de 500 lits occupés en soins intensifs par des patients covid.

  • Chaque foyer pourra recevoir quatre personnes à l’intérieur (enfants non compris)
  • Le télétravail reste obligatoire avec un moment de retour par semaine. Présence de maximum 20 % des travailleurs simultanément (ou maximum 5 dans les PME comptant moins de 10 travailleurs). Le testing est très fortement recommandé.
  • Le secteur de l’Horeca rouvre ses infrastructures intérieures entre 8h00 et 22h00, autorisant jusqu’à 4 personnes par table ou un foyer par table, moyennant une distance de 1,5 m entre les tablées.

L’heure de fermeture pour l’Horeca en extérieur passe de 22h00 à 23h30. Les règles liées aux tablées sont maintenues : 4 personnes ou un foyer par table, 1,5 m entre les tablées.

Les règles pour l’Horeca à l’intérieur et à l’extérieur continueront d’évoluer pendant les mois d’été. Le Comité de concertation fixera ces règles.

  • Les évènements (p.ex. représentations culturelles, spectacles ou compétitions sportives) peuvent avoir lieu.
    • À l’intérieur : jusqu’à 200 personnes ou 75 % de la capacité de la salle public assis, port du masque et respect des distances de sécurité.
    • À l’extérieur : jusqu’à 400 personnes, port du masque et respect des distances de sécurité.
  • Pratique non professionnelle du sport jusqu’à 50 personnes à l’intérieur et 100 personnes à l’extérieur (à l’exception des sports de contact).
  • Activités et camps des jeunes et vie associative : jusqu’à 50 personnes, sans nuitée. Le pré-testing est très fortement recommandé.
  • Fêtes et réceptions jusqu’à 50 personnes à l’intérieur. Pour le reste, les règles fixées pour l’Horeca s’appliquent.
  • Services du culte, mariages et funérailles jusqu’à 100 personnes à l’intérieur et 200 personnes à l’extérieur. Si la capacité de la salle suit les principes du CIRM, les règles fixées pour les évènements s’appliquent.
  • Les foires, brocantes et marchés aux puces non professionnels sont à nouveau autorisés. L’organisation suit les principes fixés pour les marchés.
  • Les salles de fitness rouvrent moyennant des protocoles relatifs à la ventilation et l'utilisation obligatoire d'un appareil de mesure de la qualité de l'air à un endroit visible.
  • Les saunas, jacuzzis, hammams et bains de vapeur publics peuvent rouvrir.
  • Les cinémas, bowlings, salles de jeux électroniques, casinos, agences de paris rouvrent moyennant des protocoles de ventilation. Il en va de même pour les activités à l’intérieur dans les parcs naturels, les parcs animaliers, les plaines de jeux intérieures, les infrastructures de loisirs indoor, les piscines tropicales, les casinos, les agences de paris, les salles de jeux électroniques, les solariums sans personnel et les bowlings.
  • La vente en porte-à-porte est à nouveau autorisée, de même que les professionnels du sexe.
  • Les manifestations jusqu’à 100 personnes, selon un parcours préalablement défini, sont autorisées.

L’arrêté ministériel, ainsi que les protocoles sectoriels pertinents, fixeront les règles minimales.

> Lien vers le communiqué complet incluant la suite du protocole


Mise à jour du 10 mai 

> Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la
propagation du coronavirus COVID-19 - 07/05/21


Mise à jour du 3 mai

>> Arrête du Gouverneur - Mesures complémentaires - 30/04/21


Mise à jour du 26 avril

>> Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 28 Octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID−19


Mise à jour du 15 avril

Le Comité de Concertation (CODECO) annonce plusieurs assouplissements. Attention, ces mesures, annoncées le 14 avril, seront confirmées au préalable en fonction de l'évolution de l'épidémie.

Dès le 19 avril

1. Réouverture des écoles

À l’issue des vacances de Pâques, le 19 avril, les cours reprennent sous le régime en vigueur avant la pause pascale. Voici ce que cela signifie concrètement :

  • Enseignement maternel, enseignement primaire, enseignement secondaire spécial, premier degré de l’enseignement secondaire et formation en alternance : présentiel à 100% ;
  • Deuxième et troisième degrés de l’enseignement secondaire : présentiel à 50 %
  • Enseignement supérieur : présence physique sur le campus un jour par semaine.
  • Les examens peuvent avoir lieu en présentiel.
2. Voyages non essentiels : régime strict de tests et de quarantaine

L’interdiction des voyages non essentiels dans l’Union européenne prend fin le 19 avril. En ce qui concerne les voyages en dehors de l’Union, les règles européennes restent d’application. Un avis de voyage négatif reste en vigueur pour tous les voyages non essentiels.

À leur retour, les voyageurs doivent suivre un régime strict de tests et de quarantaine obligatoires. Le Passenger Location Form permettra à la police de repérer les personnes qui ne se font pas tester à leur retour. 

Dès le 26 avril

  • Rassemblements de maximum 10 personnes à l’extérieur autorisés.
  • À partir de cette date, les magasins pourront également à nouveau accueillir des clients sans rendez-vous. Le shopping ne doit plus se faire seul, mais on peut se faire accompagner par un autre membre du foyer.
  • Les métiers de contact non médicaux – notamment les coiffeurs et spécialistes de la beauté – pourront rouvrir dans le respect des protocoles renforcés.

Dès le 8 mai

Plan plein air

Les activités organisées (c’est-à-dire les activités de clubs sportifs ou d’associations) pourront rassembler au maximum 25 personnes à l’extérieur et pour tous les âges, mais sans accueillir de public et sans nuitée. Les enfants jusqu’à 12 ans accomplis peuvent être à l’intérieur avec un maximum de 10.

Du reste, les éléments suivants seront à nouveau autorisés à l’extérieur :

  • Restaurants et cafés : terrasses à l’extérieur
  • Événements (y compris les réceptions et banquets), les représentations culturelles et les services du culte jusqu’à un maximum de 50 personnes - sous réserve d'autorisation communale préalable 
  • Parcs d’attraction
  • Marchés aux puces et brocantes professionnels

Le couvre-feu sera supprimé et remplacé par une interdiction de rassemblement : entre minuit et 5h00, l’on pourra se trouver dans l’espace public avec un maximum de trois personnes ou avec des membres de son propre foyer (personnes vivant sous le même toit).

Bulle : 2 contacts rapprochés au lieu d'un

À partir du 8 mai, un foyer pourra accueillir deux personnes d’un même foyer en même temps, sans compter les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis.

> Plus de détails dans le communiqué de presse du CODECO - 14-04-21

 


Mise à jour du 31 mars

> Arrêté du Gouverneur - Mesures complémentaires - 31-03-21


Mise à jour du 29 mars

Arrêté ministériel du 26 mars 2021 modifiant l'arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19


Mise à jour du 24 mars 

Le Comité de Concertation a pris ce jour de nouvelles mesures sanitaires contre la covid-19 :

  • Rassemblements extérieurs : 4 personnes maximum.
  • Magasins non-essentiels uniquement accessibles sur rendez-vous. Click & Collect possibles - jusqu'au 25 avril inclus.
  • Fermeture des métiers de contact non-médicaux - jusqu'au 25 avril inclus.
  • Enseignement primaire, secondaire et supérieur : cours suspendus jusqu'au 2 avril. Les classes de maternelles restent ouvertes.
  • Contrôles du télétravail plus stricts.

> Consultez le détail de ces mesures sur le site du Centre de Crise (communiqué de presse)


Mise à jour du 23 mars

Arrêté pris ce 23/03/21 par le Gouverneur de la province de Luxembourg Olivier Schmitz.

Cet arrêté concerne les pratiques funéraires. CLIQUEZ ICI

 


Mise à jour du 22 mars

Comité de concertation du 19 mars

> Détails : https://www.info-coronavirus.be/fr/

La mise en œuvre du plan plein air est provisoirement suspendue, à l’exception des activités pour les jeunes (jeunes jusqu’à 18 ans inclus) pour maximum dix personnes, en plein air et sans nuitée. Pour les enfants de moins de 12 ans, les activités se déroulent de préférence à l’extérieur.

2. Mesures dans l’enseignement

Le Comité de concertation demande aux ministres de l’Enseignement d’élaborer pour le lundi 22 mars un plan détaillé et complet permettant de limiter au plus vite le nombre de contaminations et de clusters dans les écoles.

Plus d'infos sur ces mesures concernant l'enseignement : http://www.enseignement.be/

Le Comité de concertation a par ailleurs décidé ce qui suit :

  • La possibilité pour les élèves du 2e degré de l’enseignement secondaire d’à nouveau suivre les cours en présentiel à temps plein, retour initialement prévu le 29 mars, est reportée à la rentrée suivant les vacances de Pâques.
  • Le port du masque devient obligatoire pour tous les élèves de 5e et 6e année primaire, au plus tard à partir du mercredi 24 mars.
  • L’enseignement en présentiel à temps plein dans l’enseignement secondaire sera uniquement possible après les vacances de Pâques, le 19 avril.  
  • L’enseignement en présentiel à 100 % doit s’accompagner de tests réguliers des enseignants et, dans une seconde phase, des élèves.

3. Tests antigéniques pour les personnes qui ne peuvent pas faire de télétravail dans les secteurs à risques

À partir du lundi 22 mars, des tests antigéniques seront déployés dans les secteurs à risques où le télétravail est impossible.

4. Nombre de places limités dans les trains

 Le nombre de sièges dans les trains à destination touristique sera limité. Sauf les jours d’école, seuls les sièges côté fenêtre pourront être utilisés dans les trains, excepté pour les moins de 12 ans.


Mise à jour du 16 mars 

> Arrête du Gouverneur - Mesures complémentaires - 16 mars 2021

Responsables COVID-19 pour la commune :

- Anne Colson (PLANU) - YW5uZS5jb2xzb25AdmllbHNhbG0uYmU=
- Elie Deblire (Bourgmestre) - ZWxpZUBkZWJsaXJlLXZpZWxzYWxtLmJl


Mise à jour du 8 mars 2021

Comité de concertation du 5 mars

> lien vers le texte complet ici.


Mise à jour du 1er mars 2021

Couvre-feu en Wallonie

Afin de s'aligner avec l'horaire du couvre-feu fédéral, celui-ci est adapté dès ce 1er mars et est donc applicable de minuit à 5h (en lieu et place de 22h à 6h).

Comité de concertation du 26 février

en raison des chiffres de contamination et de la hausse des hospitalisations, aucune décision n'a été prise ce jour. 

Un nouveau comité de concertation sera organisé la semaine prochaine.

Comme annoncé précédemment, les métiers de contact non médicales peuvent reprendre leurs activités à partir du lundi 1er mars.


Mise à jour du 14 février 

En accord avec les cinq gouverneurs des provinces wallonnes, le Gouvernement de Wallonie a décidé de prolonger la plage-horaire du couvre-feu (de 22h à 6h) jusqu’au 1er mars 2021.

> Arrêté Gouverneur - couvre-feu - prolongation du 11/02/21
> Arrêté Gouverneur - mesures complémentaires - prolongation - 11/02/21


Mise à jour du 8 février 

Réouverture des coiffeurs à partir du samedi 13 février

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont discuté aujourd’hui de la situation du coronavirus au sein du Comité de concertation. Le Comité de concertation a décidé que les salons de coiffure pourront rouvrir selon des conditions très strictes à partir du 13 février, et que les activités de plein air dans les parcs animaliers seront également autorisées à partir de cette date.
Les autres métiers de contact non médicaux, tels que les salons de beauté, de massage et d’onglerie, pourront redémarrer à partir du 1er mars.

Des conditions très strictes

La réouverture des métiers de contact non médicaux est soumise à des conditions très strictes et à des protocoles renforcés qui imposent notamment les aspects suivants :

  • Temps d’attente de 10 minutes entre deux traitements, pour le nettoyage et la désinfection de la zone de traitement
  • Obligation de travailler sur rendez-vous
  • Obligation pour les clients d’attendre à l’extérieur
  • Ventilation suffisante, par exemple en ouvrant les fenêtres et les portes
  • Maintien de l’interdiction des services à domicile
Activités de plein air dans les parcs animaliers

À partir du 13 février, les parcs animaliers pourront ouvrir leurs portes selon les mêmes règles que les parcs naturels. Cela signifie, entre autres, que seules les activités de plein air sont autorisées et qu’un strict contrôle de l’accès sera prévu.

Maisons de vacances dans les parcs de vacances, les parcs de bungalows et les campings

Le Comité de concertation a également pris note de l’arrêt du Conseil d’État du 2 février concernant les maisons de vacances dans les parcs de vacances, les parcs de bungalows et les campings. Conformément à l’arrêt, ces parcs pourront reprendre leurs activités à partir du 8 février selon les mêmes conditions restrictives que les autres types de logement. Cela signifie, entre autres, que leurs restaurants, bars et autres installations communes devront rester fermés.

L’immobilier

Le Comité de concertation a également confirmé sa décision antérieure d’autoriser les visites de biens à partir du 13 février dans le cadre des activités immobilières des agents immobiliers professionnels.

> Vous trouverez plus d’informations sur: https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/comite-de-concertation-reouverture-des-coiffeurs-partir-du-samedi-13-fevrier

 


Mise à jour du 1er février 2021

Arrêté Ministériel - Version coordonnée du 29/01/2021


Mise à jour du 27 janvier 2021

À partir d’aujourd’hui, toute personne effectuant un voyage autorisé à l'étranger devra être en possession d'une déclaration sur l'honneur.

**Veuillez noter que les habitants des communes frontalières et de leurs communes voisines directes au pays frontalier sont autorisés à se déplacer pour des activités de la vie quotidiennes qui sont également autorisées en Belgique.**

Pour remplir ou télécharger le formulaire en ligne : CLIQUEZ ICI

Limitation des voyages internationaux

Interdiction des voyages non essentiels

Les voyages à des fins récréatives/touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont interdits du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021. L’interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien, maritime que ferroviaire.

Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d’une déclaration sur l’honneur. Un modèle de formulaire sera fourni par la ministre de l’Intérieur. La déclaration sur l’honneur doit être liée au « Passenger Location Form » des passagers et être étayée par les documents nécessaires.

Pendant la durée de l’interdiction, seuls les déplacements essentiels sont autorisés. Concrètement, il s’agit des motifs suivants.

1 ) Raisons familiales impérieuses :

- Regroupement familial

- Visites à un conjoint ou partenaire qui ne vit pas sous le même toit, dans la mesure où des preuves plausibles d’une relation stable et durable peuvent être fournies

- Déplacements liés à la co-parentalité, mariages civils et religieux, funérailles ou crémations (des alliés ou proches).

2 ) Raisons humanitaires :

- Les déplacements pour des raisons médicales et la poursuite d’un traitement médical

- Assistance à une personne plus âgée, mineure, handicapée ou vulnérable

- Visite à des proches en soins palliatifs

3 ) Raisons d’étude :

- Les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui participent à un échange dans le cadre de leurs études

- Les chercheurs ayant un contrat d’hébergement.

4 ) Frontaliers :

- Déplacements liés à la vie quotidienne pour des activités qui sont également autorisées en Belgique;

5 ) Raison professionnelles pour l’exercice de l’activité professionnelle

6 ) Divers :

Les soins aux animaux, les déplacements dans le cadre d’obligations juridiques (si elles ne peuvent pas être accomplies de façon numérique), les réparations urgentes pour la sécurité d’un véhicule et les déménagements sont également considérés comme essentiels.

Plus d'infos ci dessous :

CLIQUEZ ICI


Mise à jour du 25 janvier 2021

BE-Alert - Le Comité de concertation se prononce pour une interdiction temporaire des voyages et un isolement prolongé.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont discuté aujourd’hui de la situation du coronavirus en Comité de concertation. Afin de lutter contre l'importation et la poursuite de la propagation de nouveaux variants du virus, le Comité de concertation a décidé d'interdire temporairement les voyages récréatifs/touristiques à destination et en provenance de la Belgique.

1. Limitation des voyages internationaux

Interdiction des voyages non essentiels

Les voyages à des fins récréatives/touristiques à destination et en provenance de la Belgique sont interdits du mercredi 27 janvier au lundi 1er mars 2021. L'interdiction de voyager sera contrôlée tant au niveau du trafic routier, aérien, maritime que ferroviaire.

Les personnes qui se rendent en Belgique et en reviennent doivent être en possession d'une déclaration sur l'honneur. Un modèle de formulaire sera fourni par la ministre de l'Intérieur. La déclaration sur l'honneur doit être liée au « Passenger Location Form » des passagers et être étayée par les documents nécessaires.

Pendant la durée de l'interdiction, seuls les déplacements essentiels sont autorisés. Vous trouverez un aperçu des voyages autorisés sur:
https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/le-comite-de-concertation-se-prononce-pour-une-interdiction-temporaire-des

Voyageurs en provenance du Royaume-Uni, de l’Afrique du Sud et de l’Amérique du Sud

À partir du lundi 25 janvier, tous les voyageurs entrant dans notre pays en provenance du Royaume Uni, de l’Afrique du Sud ou de l’Amérique du Sud devront obligatoirement respecter une quarantaine de dix jours et réaliser un test PCR le premier et le septième jour de cette quarantaine.

Double test à l’entrée

Comité de concertation souhaite que tout non-résident qui voyage vers la Belgique, se fasse à nouveau tester à son arrivée en Belgique, en plus du test négatif obligatoire préalable à son départ. Il pourra s’agir d’un test PCR ou d’un test antigénique rapide. Le Comité de concertation demande à la Conférence interministérielle Santé publique, à la Taskforce Testing et au Commissariat COVID-19 de concrétiser ce point.

2. Prolongation de l’isolement

Les personnes dont le test COVID-19 est positif devront désormais s'isoler pendant dix jours. Après un contact à haut risque ou un voyage vers notre pays, la période de quarantaine reste de dix jours. Cette durée pourra être réduite à un minimum de sept jours à condition de présenter un test négatif qui aura été effectué au plus tôt sept jours après l'exposition.

3. Perspectives pour les professions de contact non médicales

Dans l’état actuel de l’épidémie, il n’est pas encore recommandé de procéder à la réouverture des professions de contact non médicales. L’on pourra envisager une réouverture à partir du 13 février à condition que la situation épidémiologique continue d’évoluer positivement. Comité de concertation évaluera cette situation le 5 février.

En outre, la réouverture des professions de contact non médicales ne sera possible que dans le respect strict des protocoles existants, complétés par une série de mesures supplémentaires, comme l’obligation de pratiquer les soins sur rendez-vous uniquement, l’enregistrement obligatoire des rendez-vous, l'obligation pour les clients d'attendre à l’extérieur et l'obligation de laisser les portes et les fenêtres ouvertes en tout temps.

 


Mise à jour du 19 janvier 2021 

- Arrêté du Gouverneur du 18 janvier 2021 - Funérailles


Mise à jour du 15 janvier 2021 

- Arrêté du Gouverneur du 14/01/21 - Application de la prolongation du couvre-feu (22h - 6h).

- Arrêté du Gouverneur du 14/01/21 - Mesures complémentaires & port du masque - Prolongation


Mise à jour du 12 janvier 2021 

La Wallonie prolonge le couvre-feu jusqu'au 15 février 2021 inclus. Celui-ci reste donc d'application entre 22h et 6h.

> Plus d'information sur le site de la Wallonie.


Mise à jour du 24 décembre 

Arrêté ministériel  du 21 décembre modifiant les conditions de voyage du Royaume Uni vers la Belgique à dater de ce jour.
- Version coordonnée de l'Arrêté ministériel du 21/12/20.


Mise à jour du 21 décembre 

Comité de Concertation du 18 décembre : pas d’assouplissement, mais des règles durcies en matière de voyages et un contrôle strict du télétravail.

Attention : la vente et l'utilisation de feux d'artifice est interdite.

>> Consultez le communiqué de presse du Centre de Crise ici.


Mise à jour du 14 décembre 

>> Arrêté ministériel di 11 décembre modifiant l'arrêté du 28 octobre 2020 portant sur les mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus

- limitation de 15 personnes (dès 12 ans) lors des cérémonies suivantes : mariages, enterrements, crémations, exercice collectif du culte et exercice collectif de l'assistance morale non confessionnelle.


Mise à jour du 30 novembre 

COVID-19 : Le Comité de concertation donne son feu vert à l’ouverture des magasins non essentiels et précise les mesures de lutte contre le coronavirus pour la période de Noël

27-11-2020 :

Le Comité de concertation a discuté aujourd’hui de la situation épidémiologique dans notre pays. Malgré la légère amélioration de la situation sanitaire, notre pays se trouve toujours en niveau d’alerte Covid 4.

Le Comité de concertation a pris les décisions suivantes.

► Réouverture des magasins à des conditions strictes

Les magasins non essentiels peuvent rouvrir à partir du 1er décembre 2020. De strictes conditions en matière d’hygiène seront toutefois applicables :

• le strict respect des règles de base, comme se laver les mains, garder ses distances, porter un masque ;

• les mesures de prévention doivent être annoncées de manière visible pour tous les visiteurs y compris le personnel et les fournisseurs ;

• du gel désinfectant pour les mains doit être disponible à l’entrée ; toute personne qui entre dans le magasin doit se désinfecter les mains ;

• le personnel reçoit une formation appropriée ;

• le shopping se fait individuellement avec un adulte par séance de shopping. La compagnie d’enfants jusqu’à l’âge de 18 ans inclus est limitée autant que possible ;

• une visite de magasin est aussi brève que possible et dure au maximum 30 minutes ;

• le magasin est également responsable de la gestion de la file d’attente à l’extérieur du magasin. Une surveillance de la clientèle qui attend à l’extérieur du magasin doit être organisée de manière à ce que les règles de distanciation physique soient respectées. L’organisation à l’extérieur du magasin se fait selon les directives des autorités locales.

Les conditions portent également sur le nombre maximal de clients par mètre carré de surface accessible :

• pour les magasins, s’applique la norme d’un client par 10 m² de surface accessible ;

• les magasins de moins de 20 m² accueillent au maximum 2 clients en même temps, à condition que les règles de distanciation soient respectées ;

• les grands magasins de plus de 400 m² doivent obligatoirement prévoir un contrôle d’accès ;

• l’accès aux centres commerciaux, aux rues commerçantes et aux parkings est organisé par les autorités communales compétentes, conformément aux instructions de la ministre de l’Intérieur, de manière à respecter les règles de distanciation, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

• Les musées et piscines peuvent ouvrir conformément au protocole de leur secteur.

► Période de Noël

Pendant la période de Noël aussi, les règles relatives aux contacts sociaux restent d’application. Dans un souci de bien-être psychosocial, les personnes seules peuvent inviter en même temps leurs deux contacts rapprochés, soit le 24 soit le 25 décembre.

Pour les rassemblements à l’extérieur, la règle des quatre reste applicable.

• Le couvre-feu entre 22H et 06H reste en vigueur (jusqu'au 13 décembre, de nouvelles mesures seront prises courant du mois de décembre), tout comme l’interdiction généralisée de rassemblement. Une interdiction généralisée de vente et de lancement de feu d’artifice est également d’application.

► Contrôles renforcés des voyages

Pour les personnes qui ont séjourné plus de 48 heures à l’étranger et séjourneront en Belgique plus de 48 heures, la police mènera des contrôles renforcés :

• de l’obligation de remplir le Formulaire de Localisation du Passager ;

• du respect de la quarantaine obligatoire.

L’ensemble des mesures ci-dessus seront en vigueur jusqu’au 15 janvier 2021. Début janvier, une évaluation sera réalisée sur la base des indicateurs médicaux afin de déterminer si un passage à la phase de gestion (voir ci-dessous) est envisageable et pour quels secteurs.

► Phase descendante et phase de gestion

Le Comité de concertation a également décidé de travailler en deux phases dans la gestion sanitaire :

1) une phase descendante pendant laquelle il faut faire baisser au plus vite les chiffres liés aux contaminations par des mesures strictes ;

 2) une phase de gestion où les protocoles par secteur sont en vigueur. Les protocoles sectoriels qui existent en plusieurs versions selon le niveau d’alerte sont donc ramenés à un seul protocole par secteur, qui s’applique pendant la phase de gestion et définit la manière dont il faut se comporter dans une société offrant un niveau de protection suffisant face au coronavirus.

Pour passer de la phase descendante à la phase de gestion, le taux d’incidence devra être à un niveau bas suffisamment longtemps. De plus, les secteurs ne se trouveront pas tous dans la même phase en même temps. Cela dépendra largement du risque épidémiologique que présente le secteur.

>> Arrêté ministériel du 28 novembre 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19


Mise à jour du 5 novembre

> Arrête du Gouverneur du 5/11/20

Cet arrêté stipule notamment :

- Le port du masque obligatoire pour toute personne dès 12 ans lorsque celle-ci se trouve dans une file d'attente.
- L'obligation du port du masque dans les bâtiments publics.
- Port du masque recommandé lors des visites dans les cimetières et obligatoire lors des cérémonies ou funérailles.


Mise à jour du 3 novembre 

Communiqué du comité de concertation de ce vendredi 30 octobre sur le durcissement du confinement

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont aujourd’hui décidé en Comité de concertation de procéder à un durcissement du confinement.

Des mesures plus strictes sont indispensables si l’on entend réduire la pression croissante que subissent nos hôpitaux et aplatir rapidement et de manière radicale la courbe des contaminations.

1. Vie sociale

  • Chaque membre d’une famille a le droit d’avoir un contact rapproché. Les familles ne peuvent inviter chez elles qu’un seul contact rapproché à la fois. On ne peut pas recevoir d’autres visiteurs chez soi. Une exception est accordée aux personnes qui vivent seules : à côté de leur contact rapproché, elles peuvent inviter une seule autre personne, mais pas en même temps.
  • Rencontre en extérieur : règle des quatre personnes, en respectant les distances de sécurité.
  • Funérailles avec maximum 15 personnes présentes, interdiction d’organiser un repas ou une réception après la cérémonie.
  • Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux. Rassemblements de maximum quatre personnes, moyennant port du masque et respect des distances.
  • Les frontières ne sont pas fermées conformément aux accords européens. Cependant, les voyages à l’étranger sont très fortement déconseillés.
  • Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.


Vie économique

  • Le télétravail est obligatoire dans les domaines qui le permettent. Lorsque le télétravail est impossible, le port du masque et l’aération des locaux sont obligatoires. Les restaurants d’entreprises sont fermés.
  • Les centres de vacances et campings sont fermés dans leur intégralité à partir du mardi 3 novembre, le matin. Jusqu’à ce moment, les activités en intérieur et en groupe des centres de vacances sont suspendues. Les repas pourront être consommés dans les maisons de vacances, par famille.
  • Les hôtel et les B&B restent ouverts mais leurs restaurants sont fermés. Les repas peuvent être consommés dans la chambre.
  • Les magasins non essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile de biens commandés à l’avance. Accès au magasin interdit lors du retrait des achats.
  • Pour assurer des règles de concurrence loyales, les supermarchés et les marchés (< 200 personnes) limitent leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
  • Les garages et magasins de vélos n’assurent plus que les réparations.
  • Les professions non médicales (les coiffeurs, les maquilleurs, les centres de bien-être, de massage, les salons de beauté, etc.) ferment.
  • Les entreprises et entreprises agricoles restent ouvertes, à condition qu’elles respectent les obligations en matière de télétravail, de port du masque et de distanciation sociale.
  • Les parcs animaliers ferment.


Écoles

  • Pour tous les niveaux d'enseignement, les cours seront suspendu le 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.
  • Pour l'enseignement secondaire, les élèves des deuxième et troisième degrés suivront un enseignement en présentiel au maximum à 50 % jusqu'au 1er décembre. Avant le 1er décembre, nous évaluerons si un enseignement en présentiel à 100 % est à nouveau possible.
  • Pour l'enseignement supérieur, l'enseignement à distance sera dispensé :
  • aux étudiants de première année : jusqu'au 1er décembre, date à laquelle ils pourront suivre à nouveau un enseignement en présentiel.
  • aux étudiants plus âgés, au moins jusqu'à la fin de l'année civile.
  • Les enseignants se réuniront en ligne ; la même règle s’applique aux journées pédagogiques.
  • Interdiction d’organiser des teambuildings physiques.


Dates de début et de fin

Les mesures entrent en vigueur sur tout le territoire à partir du lundi 2 novembre 2020.

Les mesures s’appliquent pendant une période d’un mois et demi, jusqu’au dimanche 13 décembre 2020 inclus. Pour les commerces non essentiels, le Comité de concertation procèdera à une évaluation le 1er décembre.

Liste des commerces et services dérogeant à la fermeture :

  1. les magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit ;
  2. les magasins de produits d’hygiène et de soins ;
  3. les magasins d’alimentation pour animaux ;
  4. les pharmacies ;
  5. les marchands de journaux et les librairies ;
  6. les stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles ;
  7. les magasins de télécommunications, à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires ;
  8. les magasins de dispositifs médicaux ;
  9. les magasins de bricolage ;
  10. les jardineries et pépinières ;
  11. les magasins de fleurs et de plantes ;
  12. les magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers ;
  13. les commerces de détail spécialisés qui vendent des tissus d’habillement ;
  14. les commerces de détail spécialisés qui vendent des fils à tricoter et des articles de mercerie ;
  15. les magasins de papeterie.

>> Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 1er novembre 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, p. 78924.


Mise à jour du 29 octobre 

>> Récapitulatif des mesures sur le territoire de la Province de Luxembourg (mise à jour du 29/10)

Mise à jour du 29 octobre - 8h20

>> Arrêté ministériel du 28/10/20 harmonisant les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19

Principales modifications :

"Art. 8. Les établissements ou les parties des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et évènementiel sont fermés pour le public, en ce compris notamment :

  1. les casinos, les salles de jeux automatiques et les bureaux de paris;
  2. les centres de bien-être, en ce compris notamment les saunas, les jacuzzis, les cabines de vapeur et les hammams;
  3. les discothèques et les dancings;
  4.  les salles de réception et de fêtes, sauf pour l’organisation des repas après les enterrements et les crémations;
  5. les parcs d’attraction;
  6. les plaines de jeux intérieures;
  7. les salles de bowling;
  8. les fêtes foraines, les marchés annuels, les brocantes, les marchés aux puces, les marchés de Noël et les villages d’hiver;
  9. les piscines;
  10. les foires commerciales, en ce compris les salons;
  11. les cinémas.

Par dérogation à l’alinéa 1er, peuvent rester ouverts :

  1. les aires de jeux extérieures;
  2. les espaces extérieurs des zoos et des parcs animaliers, des parcs naturels et des musées en plein air, en ce compris l’entrée, la sortie, les facilités sanitaires et les locaux de premiers soins et de secours;
  3. les bibliothèques;
  4. les bâtiments de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public de l’assistance morale non confessionnelle;
  5. les parties extérieures des infrastructures sportives pour faire du sport individuellement;
  6. les pistes équestres couvertes dans les manèges et les hippodromes, et ce uniquement pour le bien-être de l’animal;
  7. les lieux culturels, mais uniquement pour :
  • l’accueil des groupes d’enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires de l’enseignement obligatoire;
  • l’accueil des stages et activités organisés pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis;
  • les membres du personnel dans le cadre de leurs activités professionnelles;

 

  1. les salles de sport et les infrastructures sportives, mais uniquement pour :
  • pour autant qu’il ne s’agisse pas d’une piscine, l’accueil des groupes d’enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires de l’enseignement obligatoire;
  • pour autant qu’il ne s’agisse pas d’une piscine, l’accueil des stages et des camps sportifs organisés par les autorités locales pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis;
  • les entrainements des sportifs professionnels;
  • les compétitions professionnelles;
  • d’autres activités que des activités sportives, pour autant qu’elles soient autorisées par les dispositions du présent arrêté et les protocoles applicables."

Dans les commerces, les visiteurs sont accompagnés d'une personne maximum (à l'exception des mineurs du même ménage ou personnes ayant besoin d'assistance). Un visiteur est autorisé par 10 m2.

 

>> Arrêté du Gouverneur concernant les visites en MRS - 28/10/20
>> Circulaire modalités MR-MRS - 23/10/20

Les visites au sein de la maison de repos (et de soins) sont limitées à maximum un visiteur par résident, toujours le même durant 15 jours.

 

Mise à jour du 28 octobre - 13h10

Un nouveau récapitulatif des mesures est disponible, veuillez trouver le tableau en suivant le lien ci-dessous :

>> Récapitulatif des mesures sur le territoire de la Province de Luxembourg (mise à jour du 28/10 - 13h10)

Mise à jour du 28 octobre

>> Récapitulatif des mesures sur le territoire de la Province de Luxembourg (mise à jour du 28/10 - 9h)


 

Mise à jour du 26 octobre

>> Le Gouvernement a opté pour l'enseignement à distance pour le secondaire dès ce 28/10

Mesures du Gouvernement wallon (en vigueur dès ce samedi 24/10)

>> Arrêté ministériel modifiant l'Arrêté du 18/10/20

>> Récapitulatif des mesures sur le territoire de la Province de Luxembourg (mise à jour du 25/10)

Concernant les évènements sportifs :
  • les compétitions sportives et les entrainements, tant en intérieur qu’en extérieur, sont interdits pour les plus de 12 ans ;
  • les compétitions sportives et les entraînements, tant en intérieur qu’en extérieur, pourront bien avoir lieu pour les jeunes jusque 12 ans, et un proche pourra accompagner chaque jeune ;
  • les compétitions sportives professionnelles pourront se poursuivre en extérieur et en intérieur, mais à huis clos ;
  • les vestiaires et buvettes des clubs sportifs resteront fermés ;
  • les piscines seront fermées ;
  • les stages sportifs sont autorisés dans le respect des dispositions précitées.
Concernant les évènements en intérieur (culturels, religieux, éducatifs, associatifs) :
  • un maximum de 40 personnes peut être présent dans un même espace à l’intérieur ;
  • un protocole pour un secteur ou une activité spécifique peut déroger au maximum de 40 personnes à l’intérieur d’un même espace, avec un maximum de 200 personnes ;
  • les autorisations qui ont été délivrées en application de l’article 12 de l’arrêté ministériel du 30/06/20 et les autorisations qui ont été délivrées en application de l’article 18 de l’arrêté ministériel du 18/10/20 restent valables ;
  • la vente de boissons et de nourriture est interdite.

- Couvre-feu de 22h à 6h
- Les achats doivent être faits à 2 personnes maximum, en respectant la distance d'1,5m si elles ne viennent pas du même foyer, indépendamment des moins de 12 ans

>>  Suivez la procédure test et quarantaine

- Protocole des règles sanitaires concernant les chasses

- Arrêté de Police - Gouverneur de la Province de Luxembourg - Couvre-feu 22h - 6h 


 

Mise à jour du 23 octobre

COVID-19 niveau d’alerte 4 : le Comité de concertation renforce les règles de lutte contre le corona pour le sport, la culture et l’enseignement supérieur

Le Comité de concertation a pris une série de mesures de lutte contre le corona en matière de sport, d’événements culturels et d’enseignement (supérieur), conformément au niveau d’alerte 4.

Les règles plus strictes sont indispensables pour décharger les hôpitaux, éviter de devoir fermer toutes les écoles, empêcher un arrêt de toute l’économie et ne pas isoler de trop nombreux concitoyens à cause d’un confinement généralisé.

Voici les mesures supplémentaires de lutte contre le corona :

  1. Événements sportifs : toutes les compétitions sportives professionnelles à l’intérieur et à l’extérieur se déroulent sans public. Toutes les compétitions amateurs sont suspendues. Les compétitions concernant des jeunes jusqu’à 18 ans restent autorisées, mais seuls les membres de la famille peuvent y assister. Il reste interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  2. Enseignement supérieur : le taux d’occupation des locaux descend à maximum 20 % avec obligation de port du masque, sauf pour les travaux pratiques où ce n’est pas possible. Cette règle n’est pas applicable aux étudiants de première année.
  3. Événements et activités à l’intérieur (culturels, religieux, éducatifs, associatifs) : maximum 40 personnes sont autorisées s’il y a suffisamment de garanties que l’organisation permet de respecter les règles de lutte contre le coronavirus, et maximum 200 personnes moyennant le respect de la règle d’1,5 mètre de distance et le port du masque. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  4. Transports en commun : chaque autorité veille, dans le cadre de ses compétences, à ce que la capacité des transports en commun soit optimalisée afin d’éviter toute surfréquentation.
  5. Les parcs d’attraction sont temporairement fermés.
  6. Parcs animaliers : les espaces intérieurs sont fermés au public ; il est interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.
  7. Le télétravail reste la règle. Il a été décidé avec les fédérations patronales de mettre en place un système de monitoring visant à responsabiliser, afin d’appliquer la règle du télétravail dès que possible.

Au vu de l’urgence de la situation, ces règles entrent directement en vigueur et seront applicables dès leur publication, le vendredi 23 octobre 2020. Les règles resteront en vigueur jusqu’au 19 novembre 2020 inclus, avec une évaluation intermédiaire après deux semaines.

Le Comité de concertation tient par ailleurs à rappeler les règles pour le niveau d’alerte 4 qui sont déjà en vigueur depuis le lundi 19 octobre :

  1. Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  2. Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  3. Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  4. Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  5. Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  6. Les nightshops doivent fermer à 22 heures. La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  7. Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.

 


Mise à jour du 20 octobre

Veuillez consultez ici l'arrêté du Gouverneur de la province de Luxembourg abrogant l'arrêté de police du 13 octobre 2020 (le couvre-feu en vigueur débute à minuit et se termine à 5h, selon l'Arrêté ministériel du 18/10/20).


Mise à jour du 19 octobre

"Bonjour à toutes et à tous.

Vous le savez, le Comité de concertation a décidé ce vendredi d'une série de nouvelles mesures. Elles seront applicables dès ce lundi 19 octobre, et ce pour un mois, avant d'être soumises à évaluation.

Ces nouvelles règles recouvrent plusieurs objectifs. Celui de nous tirer d'affaire le mieux et le plus vite possible bien sûr. Ceux aussi d'éviter aux hôpitaux une situation encore plus problématique, aux écoles de fermer, à l'économie de s'arrêter et à de trop nombreuses personnes de se retrouver isolées en raison d’un confinement généralisé. Ces décisions n'ont pas été prises à la légère ...

En voici un condensé :

  • Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum.
  • Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes.
  • Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.
  • Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités.
  • Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de noël sont interdits.
  • Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines.
  • Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h00.
  • Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).
  • Les nightshops doivent fermer à 22 heures.
  • La vente d’alcool est interdite à partir de 20 heures.
  • Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h00 et 5h00, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.
  • Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.
  • Les compétitions sportives : réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui passeront de 400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétérias et débits de boissons sont fermés.

 

Plus d’informations sur : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/niveau-dalerte-4-de-la-covid-19-des-regles-plus-strictes-partir-du-lundi-19

Nous nous trouvons dans une situation difficile, difficile pour les enfants, pour les jeunes, pour les parents, pour les personnes (plus) âgées, pour les travailleurs, ... Bref pour les humains que nous sommes, privés d'éléments essentiels, propres à notre nature profonde : les contacts sociaux et le sentiment de liberté.

Mais pour retrouver pleinement et le plus vite possible notre vie "normale", nous n'avons pas le choix. Nous devons nous montrer solidaires, responsables, civiques, et soudés.

Merci, vraiment, à toutes et tous, d'avoir, dans une très large majorité, fait preuve de tellement de courage et d'engagement dans cette lutte qui nous concerne tous. Merci aussi de continuer le "combat" ...

Et si je peux me permettre de citer ce proverbe bien connu : "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ...".

Je vous souhaite le meilleur à chacune et à chacun.

Votre Bourgmestre,

Elie Deblire."


Mise à jour du 14 octobre

Arrêté abrogé

Pour lire l'Arrêté complet, cliquez ici


Mise à jour du 12 octobre 

"Les derniers rapports montrent une forte augmentation de tous les indicateurs épidémiologiques liées à la Covid19. Notre province de Luxembourg est malheureusement particulièrement concernée par ce constat. En raison d’une croissance du nombre d’infections et d’hospitalisations, ainsi que d’une augmentation alarmante du taux de positivité et du nombre de reproduction, notre province est placée en niveau d’alerte 4, soit le niveau d’alerte maximal. C’est pourquoi, en complément des mesures fédérales, j’ai décidé de prendre ce jour un arrêté qui contient les mesures suivantes qui entreront en vigueur ce 10 octobre 2020." Olivier SCHMITZ Gouverneur de la province de Luxembourg. Pour lire l'intégralité du communiqué de presse : CLIQUEZ ICI

♦ Arrêté de Police du Gouverneur du 09/10/2020.

♦ Veuillez cliquer ci-contre pour trouver l'Arrêté ministériel du 8 octobre 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 30 juin 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID−19.


Mise à jour du 7 octobre

Communiqué de presse du Premier Ministre Alexander De Croo

Le Comité de concertation décide de mesures plus strictes et désigne un commissaire COVID-19

Renforcement des mesures

L'évolution actuelle de la pandémie est particulièrement préoccupante ; le nombre de contaminations, d'admissions à l'hôpital et de décès est en augmentation. Afin d'éviter un confinement général, le Comité de concertation, après avoir pris connaissance d'un avis de CELEVAL, a décidé de renforcer une série mesures.

  • Contacts rapprochés : limitation à maximum 3 contacts rapprochés par mois. Un contact rapproché est un contact avec une personne à moins d’1m50 sans masque.
  • Rassemblements privés à domicile : maximum 4 personnes, dans le respect des distances de sécurité ou avec port du masque si c’est impossible.
  • Cafés, cafétarias et autres endroits où l’on sert des boissons : maximum 4 personnes par table, à l’exception des personnes vivant sous le même toit.
  • Rassemblements non organisés à l’extérieur : maximum 4 personnes, sauf pour les personnes vivant sous le même toit.
  • Heure de fermeture des cafés : 23h00.
  • Efforts supplémentaires en matière de sensibilisation et de respect afin que ces mesures soient appliquées partout.
  • Le télétravail est fortement recommandé, plusieurs jours par semaine

 

>> Le communiqué de presse complet est consultable ici


Mise à jour du 2 octobre

L'application Coronalert est maintenant disponible.

Son principe ?

  • vous avertir si vous avez été en contact étroit avec une personne testée positive au coronavirus, sans que vous sachiez qui, où et quand ;
  • vous conseiller quant aux étapes à suivre pour vous protéger et protéger les autres ;
  • avertir anonymement les autres utilisateurs de l’app avec lesquels vous avez eu un contact étroit, si vous avez été testé positif au coronavirus.

 

>> Pour installer cette application, rendez-vous sur l'AppStore ou PlayStore de votre GSM.

Infos complémentaires : https://coronalert.be/fr/?fbclid=IwAR00tNePUQscQJTqu_2IGmtJz3jLRttWp3H40eDVKAWv4-dAYM8I-h5DXOo


Mise à jour du 24 septembre 2020

Lancement de la stratégie de gestion des risques

Responsabilités des citoyens

Les six règles d’or sont centrales dans cette vision.

Pour rappel, il s’agit :
  • De respecter les règles d’hygiène ;
  • De pratiquer ses activités de préférence à l’extérieur ;
  • De penser aux personnes vulnérables ;
  • De garder ses distances (1m50) ;
  • De limiter ses contacts rapprochés ;
  • De suivre les règles sur les rassemblements.

- Contacts sociaux : nombre de personnes ilimité, à condition de garder les distances, ou de porter le masque. Pas plus de 10 personnes au même endroit (sauf enfants).
Contacts rapprochés : il est conseillé de les limiter. Les experts conseillent de limiter ces contacts à 5 personnes par mois (hors foyer).

- Evénements privés : pas plus de 10 personnes (sauf enfants).

- Evénements professionnels (encadrés) : règles de l'Horeca. Pas de limite, mais 10 personnes maximum par table. Danser n'est toujours pas permis.

- Port du masque : obligatoire quand les distances de sécurité ne peuvent pas être garanties.

Dès le 1er octobre : le masque ne sera plus obligatoire à l’extérieur, sauf dans les lieux extrêmement fréquentés où les distances de sécurité ne peuvent pas être respectées (déterminés par les autorités locales) et dans les lieux couverts bien déterminés (voir liste de l’arrêté ministériel).

- Shopping : plus de limite quant au nombre de personnes et au temps imparti pour faire ses courses.

- Dans le milieu professionnel, le télétravail reste recommandé.

Sur base de ces six règles, les experts du Celeval continuent à travailler sur la mise en place d’un baromètre de l’épidémie au niveau national, régional mais aussi provincial. qui va être mis en œuvre progressivement. Ce baromètre doit encore être affiné. Il fonctionnera selon un principe de paliers : plus la situation s’aggrave, plus des mesures de restriction doivent être prises. Il se basera principalement, mais pas seulement, sur l’évolution du nombre d’hospitalisations. L’objectif est d’aboutir en Comité de concertation dans deux semaines.

► Communiqué de presse complet sur le site du Centre de crise

 


Mise à jour du 14 septembre 2020 

Ensemble, continuons à respecter les règles d'or, pour lutter contre le virus :

  • Respectez les règles d'hygiène
  • Pratiquez vos activités de préférence à l'extérieur
  • Pensez aux personnes vulnérables
  • Gardez vos distances (1m50)
  • Limitez vos contacts rapprochés
  • Suivez les règles sur les rassemblements

Pour vous et pour vos proches, restez vigilants et solidaires !

Infos : www.info-coronavirus.be/fr/conseils-pour-se-proteger/

 


Mise à jour du 21 août 2020 

Communiqué de presse de la Première Ministre Sophie Wilmès du jeudi 20 août 2020

CLIQUEZ ICI


Mise à jour du 29 juillet 2020 

Arrêté ministériel du 28 juillet 2020 : Arrêté ministériel modifiant l'arrêté ministériel du 30 juin 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19. CLIQUEZ ICI

 


Mise à jour du 28 juillet 2020

Ce lundi 27 juillet, de nouvelles mesures relatives à la crise sanitaire ont été prises. Elles seront d'application dès ce mercredi 29 juillet.

En résumé :

 

  • limitation de la bulle sociale à 5 personnes de 12 ans et + (en dehors de votre foyer);
  • rassemblements non-encadrés : 10 personnes au maximum (restaurant, réunion de famille,...);
  • limitation du nombre de participants aux événements publics à 100 personnes en intérieur, et 200 en extérieur, avec port du masque obligatoire;
  • visite en magasin limité à 30 minutes. Ne plus venir au magasin accompagné;
  • le télétravail reste fortement recommandé.

► Communiqué de presse complet de la Première Ministre


Mise à jour du 24 juillet 2020

L ' obligation de porter un masque est élargie (traiteur, marchés, carnavals, bâtiments publics,...)
- Les magasins de nuit doivent fermer à 22 h
- Dans les restaurants, vous laissez quelques coordonnées pour faciliter l'enquête sur les contacts
- Le bourgmestre peut prendre des mesures supplémentaires dans la municipalité lorsque la situation l'exige
- Des contrôles plus stricts seront effectués pour vérifier le respect des mesures

Vous pouvez lire plus d'infos sur les décisions du Conseil national de sécurité ici

► Retrouvez toutes les informations officielles suite au Conseil national de Sécurité de ce jeudi 23/07/2020 : CLIQUEZ ICI
NB : Cette page sera susceptible d'être mise à jour.


Mise à jour du 10 juillet 2020

Le port du masque devient obligatoire à partir du samedi 11 juillet, dans les lieux publics suivants :

- dans les magasins et les centres commerciaux ;
- dans les cinémas,
- dans les salles de spectacle ou de conférence,
- dans les auditoires,
- dans les lieux de culte,
- dans les musées,
- dans les bibliothèques.

Cette liste pourrait être amenée à évoluer dans le temps, en fonction de la situation épidémiologique de notre pays. Le port du masque reste toujours fortement recommandé dans les autres situations.

Plus de détails dans le communiqué de presse de Madame la Première Ministre Sophie Wilmès.


Mise à jour du 25 juin 2020

Phase 4 du déconfinement

Principales nouvelles autorisations, à partir du 8 juin :

Les six règles d’or restent en vigueur, à savoir :

  • Le respect des règles d’hygiène ;
  • Le fait de privilégier les activités en extérieur ;
  • La prise de précautions supplémentaires pour les personnes à risque ;
  • Le respect des distances de sécurité ;
  • La règle de la bulle élargie qui passe de 10 à 15 personnes différentes par semaine en plus du foyer. Pour rappel, ce droit est individuel.
  • Les activités de groupe ne peuvent dépasser 15 personnes, enfants compris. Cela vaut pour toutes les réunions non encadrées, indépendamment qu’elles aient lieu au domicile ou en dehors de celui-ci.
Il sera désormais possible d’ouvrir sous certaines conditions :
  • Piscines et centres de bien-être ;
  • Parcs d’attraction et terrains de jeux intérieurs ;
  • Théâtres et cinémas ;
  • Casinos et salles de jeux ;
  • Salles de congrès ;
  • Salles de réception et de fête avec 50 personnes maximum ;

A partir du 1er juillet, reprises des activités récréatives et culturelles en présence d'un public, limité à 200 personnes en intérieur et 400 en extérieur et sous certaines conditions.

.En parallèle, outre la reprise de ces activités, certains protocoles seront assouplis à partir du 1er juillet :

  • Possibilité de se rendre au magasin avec des personnes de sa bulle de contact et sans limite de temps. La distance de sécurité s’applique quant à elle toujours.
  • Suppression de la limite du nombre d’étals pour les marchés. Les protocoles et réglementations sanitaires devront continuer à s’appliquer.

 

►Détails de ces nouvelles mesures sur le site du Centre de Crise.


- Arrêté ministériel du 5 juin 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI
Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 30 juin 2020 inclus.

- Arrêté ministériel du 30 mai 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI
Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 7 juin 2020 inclus.

- Arrêté ministériel du 20 mai 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI

- Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI

- Arrêté Ministériel du 30.04.2020 portant sur la modification des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ICI. (Moniteur belge). Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 10 mai 2020 inclus.

- Arrêté Ministériel du 17.04.2020 portant sur la modification des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ICI. (Moniteur belge). Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 3 mai 2020 inclus.

- Arrêté Ministériel du 03.04.2020 portant sur la modification des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ICI. (Moniteur belge).

- Arrêté Ministériel du 18.03.2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ici.

Tous les arrêtés des gouverneurs wallons sont disponibles sur le portail des Pouvoirs locaux : ICI


Mise à jour du 8 juin 2020 

- Arrêté ministériel du 5 juin 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI
Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 30 juin 2020 inclus.


Mise à jour du 4 juin 2020 

Le 8 juin marque le début de la phase 3 de déconfinement.

La nouvelle règle est désormais la liberté et les interdictions constituent l’exception.

Principales nouvelles autorisations, à partir du 8 juin :

- Elargissement de votre "bulle sociale" à 10 personnes par semaine;
- Réouverture de l'Horeca, sous conditions;
- Reprise des activités sportives (sauf sports de contact et piscines > 1er juillet);
- Activités de loisirs (sauf kermesse, conférences, plaines de jeux en intérieur et parcs d'attractions);
- Excursions d'un ou plusieurs jours. Réouverture des frontières prévue le 15 juin (et selon les mesures adoptées par le pays d'accueil).

► Détails de la phase 3 sur le site du Centre de Crise


Mise à jour du 2 juin 2020

Arrêté ministériel du 30 mai 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant sur les mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI
Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 7 juin 2020 inclus.


Mise à jour du 21 mai 2020

Arrêté ministériel du 20 mai 2020 modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI

Ci-dessous vous trouverez un extrait de l'arrêté du 20 mai 2020 concernant  notamment les seconds résidents. Nous vous invitons cependant à prendre connaissance de l'entièreté de l'Arrêté ministériel.

" Les personnes sont tenues de rester chez elles ou dans une résidence secondaire dont elles sont soit propriétaires, soit locataires pour une durée d’au moins un an, à l’exclusion des résidences secondaires mobiles qui n’ont pas encore été installées sur un emplacement fixe. Il est interdit de se trouver sur la voie publique et dans les lieux publics, sauf en cas de nécessité. " - Arrêté ministériel du 20 mai 2020 Quatrième édition


Mise à jour du 19 mai 2020

Arrêté ministériel du 15 mai 2020 relatif à l'organisation de funérailles disponible ICI


Mise à jour du 18 mai 2020 

Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel du 23 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 disponible ICI


Mise à jour du 7 mai 2020 

Les 10 et 11 mai seront une étape supplémentaire dans le déconfinement. Comme annoncé au préalable, ces étapes seront maintenues ou pas selon l'évolution de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Ci-dessous, un extrait de la communication du jour du Centre de crise. Plus de détails ici.

En pratique

> A partir du 10 mai, chaque foyer pourra accueillir à son domicile jusqu’à maximum quatre personnes – toujours les mêmes.

Afin de limiter le nombre de contacts favorisant la dispersion du virus, les personnes invitées s’engagent à n’entrer que dans un seul foyer. L’objectif est de restreindre au maximum les silos qui se rencontrent et de garantir la réciprocité la plus grande possible.

Cela, aux conditions suivantes :
  • Les distances de sécurité doivent, bien entendu, être respectées avec les invités.
  • Si le citoyen possède un jardin ou une terrasse, il est préférable d’organiser cette visite à l’extérieur.
  • Il est évident qu’aucune visite ne peut être autorisée si un membre de la famille ou si la personne invitée est malade.
  • Une attention particulière devra être apportée aux personnes plus âgées ou fragiles.

Ce système facilite également le traçage des contacts qui ont eu lieu entre les personnes si l’une d’elles s’avérait positive au Covid-19.

Nous continuerons à évaluer les possibilités d’élargir ces contacts au fur et à mesure des différentes phases. Ceci ne pourra se faire pour le 18 mai.

> Le 11 mai prochain, nous acterons également la réouverture des commerces.

Cette réouverture devra – comme pour tout le reste - se faire dans le respect strict des règles suivantes :

  • A l’instar de ce qui se pratique dans les commerces déjà ouverts - 1 seul client sera autorisé par 10m² et ce pendant 30 min maximum. Pour les plus petits commerces une exception est prévue.
  • Il sera fortement recommandé à chaque client de porter une protection couvrant le nez et la bouche dans les commerces. En tout état de cause, les distances de sécurité doivent être respectées.
  • Les employeurs seront responsables de la santé et de la sécurité de leurs employés, et devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûres.

Mise à jour du 4 mai 2020 

Coup d'envoi, prudent, du déconfinement.

Ce lundi 4 mai est mise en place la première phase du déconfinement (appelée phase 1A).

Les indicateurs suivis par le Conseil National de Sécurité et le SPF Santé publique (dont le nombre de nouvelles hospitalisations et le nombre de lits occupés par des patients « Covid » en soins intensifs) sont clairement à la baisse. Le déconfinement, qui se fera, vous le savez, de manière progressive et prudente, et la mise en place du « traçage », vont démarrer.

Les principales mesures à partir de ce lundi 4 mai sont :

⇒ Le retour du personnel dans les entreprises « Business to business », donc celles qui n'accueillent pas de public.

⇒ L'ouverture des magasins de tissus et des merceries (utiles pour la confection de masques).

⇒ L'obligation du port du masque (ou de toute autre protection en tissu) à partir de 12 ans dans les transports en commun (y compris dans les gares et arrêts de bus), ainsi que sur le lieu de travail lorsqu'il n'est pas possible de respecter les mesures de distanciation.

⇒ Le port d'un masque (ou d'une protection) est également fortement recommandé dans les lieux publics à partir de 12 ans. Cette mesure est par ailleurs complémentaire à celles que vous connaissez, la limitation des contacts, le respect des distances et les règles d'hygiène.

Je tiens aussi tout particulièrement à saluer votre conscience collective, votre solidarité, votre respect des règles édictées, votre loyauté envers vos proches, voisins, amis, et votre sens du devoir. Une très grande majorité de Salmiens a une attitude exemplaire durant cette période particulièrement difficile qui nous touche tous. Soyez-en sincèrement remerciés.

Et n'oublions pas les maîtres-mots : respect des mesures et solidarité. Pour nous en sortir, ENSEMBLE.

Merci.
Votre Bourgmestre,
Elie Deblire


Mise à jour du 4 mai 2020 - 08H50

Arrêté Ministériel du 30.04.2020 portant sur la modification des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ICI. (Moniteur belge). Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 10 mai 2020 inclus.

Consignes relatives aux visites encadrées dans les établissements d'accueil agréés en Wallonie disponibles ICI


Mise à jour du 20 avril 2020

Arrêté Ministériel du 17.04.2020 portant sur la modification des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 consultable ICI. (Moniteur belge). Les mesures prescrites par le présent arrêté sont d’application jusqu’au 3 mai 2020 inclus.


Mise à jour du 8 avril 2020

Suite à la décision du Conseil national de sécurité de prolonger les mesures jusqu’au 19 avril, un nouvel arrêté ministériel est paru samedi 4 avril au Moniteur belge. Si les principes généraux, à savoir la limitation au strict nécessaire de tous les déplacements, restent les mêmes, certaines précisions ont été apportées. Lien vers l'Arrêté ministériel (Moniteur belge) ICI.


 Mise à jour du 30 mars

Nous vous informons des arrêtés pris par les gouverneurs wallons en matière de funérailles. Pour la province du Luxembourg, vous pouvez retrouver l’arrêté ICI


Mise à jour du 28 mars 

Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) élargi aux Ministres-présidents de ce vendredi 27 mars, il a été décidé que les mesures prises préalablement seront prolongées de deux semaines, jusqu’au 19 avril. Cette décision pourrait être renouvelée de deux semaines, jusqu’au 3 mai. La situation est en tout état de cause évaluée en continu. Des CNS seront convoqués régulièrement pour faire le point sur la situation.

Pour rappel, le détail des mesures est disponible sur le site Internet www.info-coronavirus.be.

Néanmoins, quelques précisions :

- Concernant l’activité physique en plein air, l’activité physique et les promenades restent encouragées, toujours dans le respect de la distance sociale pour le temps de l’activité. Les citoyens sont donc en dehors de leur domicile le temps de l’activité uniquement. Il est demandé de rester en mouvement pendant l’activité (pas d’installation dans les parcs, par exemple).

- Les « lockdown parties » organisées par quelques citoyens mettent en danger nos grands efforts et sont un problème récurrent qui a des conséquences sanitaires importantes, comme l’actualité nous l’a démontré. Ces fêtes restent bien entendu interdites.

En ce qui concerne les écoles, et particulièrement leur fonctionnement pendant les vacances de Pâques

- La règle reste la même. La garderie des enfants dans les écoles doit pouvoir être assurée pendant cette période aussi ;

- Si cela s’avère vraiment impossible, une autre forme de garderie peut être organisée, qui respecte les conditions suivantes :

Les enfants gardés ensemble jusqu’à présent devront continuer d’être pris en charge ensemble et ne pas être mélangés à d’autres enfants ;

Les enfants seront de préférence pris en charge par des personnes avec qui ils ont déjà eu des contacts dernièrement.

Comme à chaque fois, les décisions reposent sur les recommandations des experts scientifiques fournies un peu plus tôt dans la journée.

Les infractions sont et seront sanctionnées. De plus, nous mettrons en place à court-terme un système de perception immédiate des amendes.

Chacun dispose d’une responsabilité individuelle et collective dans le respect de ces décisions qui, on le sait, sont difficiles. L’engagement, l’esprit de solidarité et de responsabilité de chaque Belge doivent être salués. Chacun le sait, ces mesures sont indispensables pour préserver notre santé. Le travail du personnel soignant doit aussi être mis en avant. Leur engagement au quotidien est remarquable et l’ensemble des autorités du pays met tout en œuvre pour assurer leur protection. Enfin, l’engagement de toutes les personnes qui continuent de faire fonctionner le pays au quotidien est également fondamental. Nous les remercions aussi.

Continuez à prendre soin de vous ; continuez à prendre soin des autres.


► Mise à jour du 25 mars 2020 

Le Gouvernement fédéral a décidé ce mardi 24 mars de la fermeture des salons de coiffure jusqu'au 5 avril. L'arrêté ministériel concernant les mesures relatives à la propagation du coronavirus ne fait donc plus exception pour les coiffeurs.


► Mise à jour du 20 mars 2020 

Vous trouverez ICI, l’Arrêté de police signé ce jour relatif à la fermeture des établissements de tourisme dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.


► Mise à jour du 19 mars 2020

Faisant suite à de nombreuses questions, nous nous permettons de vous faire parvenir quelques informations complémentaires.


L’arrêté ministériel de ce 18 mars nous permet de clarifier certaines réponses à donner.

► Nos marchés du jeudi et du mardi ne peuvent plus se tenir car il est dit dans cet arrêté : « Les marchés sont interdits, sauf si les échoppes qui s’y trouvent sont indispensables à l’approvisionnement alimentaire de la zone concernée. » Comme nous disposons de magasins et d’infrastructures alimentaires en suffisance dans notre Commune, nous ne pouvons autoriser les marchés à fonctionner.

• Article 5 de ce même arrêté.

Sont interdits :
- Tout rassemblement
- Les activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative.
Par dérogation sont autorisées :
- Les activités en cercle intime ou familial et les cérémonies funéraires ;
- Une promenade extérieure avec les membres de la famille vivant sous le même toit en compagnie d’une autre personne, l’exercice d’une activité physique individuelle ou avec les membres de sa famille vivant sous le même toit ou avec toujours le même ami, et moyennant le respect d’une distance d’au moins 1,5 mètre en chaque personne.

• Article 7 : Les voyages non essentiels au départ de la Belgique sont interdits.

• Article 8 : Les personnes sont tenues de rester chez elle. Il est interdit de se trouver sur la voie publique et sur les lieux publics, sauf en cas de nécessité et pour des raisons urgentes telles que :
- Se rendre dans les lieux dont les ouvertures sont autorisées ;
- Avoir accès aux distributeurs de billets de banques et des bureaux de poste ;
- Avoir accès aux soins médicaux ;
- Fournir l’assistance et les soins aux personne âgées, aux mineurs, aux personnes en situation de handicap et aux personnes vulnérables ;
- Effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail.
Dès lors, il est interdit de faire du tourisme en Belgique puisque les activités récréatives sont interdites. Il n’est donc pas permis de venir chez nous dans les gîtes de petite comme de grande capacité, dans les secondes résidences et chambres d’hôte. Les gîtes, campings, centres de vacances, … doivent fermer. Les éventuelles personnes qui y résident de manière permanente peuvent évidemment y rester.


En résumé, la volonté est de ne « pas mixer » les personnes qui ne se côtoient pas habituellement. Seuls les déplacements essentiels et à proximité du lieu de son domicile sont permis. Pour compléter votre information, vous pouvez prendre connaissance de l’arrêté ministériel qui se trouve également sur notre site. Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d’information. Surtout vous n’hésitez pas à faire appel à notre réseau de solidarité : Mr Philippe Marc - solidarité@vielsalm.be - 0494 72 62 32

Bon courage pour la suite et veuillez agréer à l’assurance de nos sentiments les plus dévoués.

Pour tous les services communaux et du CPAS, élie deblire – votre Bourgmestre. »


► Mise à jour du 18 mars 2020 - 19h06

Le Moniteur belge de ce 18 mars 2020 a publié cet après-midi, l’Arrêté Ministériel du 18.03.2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19.

Ce dernier est consultable ici


► Mise à jour du 18 mars 2020

Le Conseil National de Sécurité a pris ce mardi 17 mars 2020 la décision de renforcer les mesures déjà prises pour lutter contre le coronavirus.
Ces nouvelles mesures entrent en vigueur ce mercredi 18 mars 2020 à 12h et resteront d’application au moins jusqu’au 5 avril 2020.

Les consignes d’hygiène personnelle ainsi que les mesures de distanciation sociale restent les meilleures actions que chacun doit respecter. Leur strict respect par tous, des plus jeunes aux plus âgés, est une nécessité pour contrer le virus. Le sens civique de chacun et l’esprit de solidarité envers les plus faibles sont indispensables.

Néanmoins, des efforts supplémentaires sont nécessaires afin de contrer la poursuite de la propagation du virus. Il est crucial maintenant de prendre et de respecter d'autres mesures.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

• Chacun doit rester chez soi au maximum pour limiter les contacts extérieurs.
• Vous pouvez quitter votre habitation pour:
Aller dans un magasin d'alimentation
Aller chez le médecin
Aller à la pharmacie
Aller au guichet automatique de la poste
Aller au guichet bancaire
Aller à la station d’essence
Fournir une assistance aux personnes vulnérables
Aller travailler ou pour vous rendre sur votre lieu de travail.


• Les magasins non essentiels sont fermés à l’exception
Des librairies
Des salons de coiffure (un client à la fois)
Des magasins de nuit (jusque 22h)

Ceux-ci doivent bien entendu respecter les distances sociales

• Tous les magasins alimentaires restent ouverts.
L’accès aux supermarchés sera contrôlé afin de limiter le nombre de personnes présentes en même temps à l’intérieur (au maximum 1 personne par 10 m² et ce, pour maximum 30 minutes par personne).

• Les marchés sont fermés, sauf s’ils sont indispensables à l'approvisionnement alimentaire et dans la mesure où l'autorité locale peut garantir les mesures de distance sociale.

• Les magasins vendant principalement des aliments pour animaux sont couverts par la définition des magasins d'alimentation et peuvent rester ouverts.

• Les activités physiques à l’extérieur (se promener, courir, faire du vélo) sont conseillées mais uniquement entre personnes vivant sous le même toit ou avec un(e) ami(e) et en limitant les contacts avec d’autres (1,5 mètre de distance).

• Tout rassemblement est interdit.

• L’HORECA doit rentrer son mobilier extérieur de terrasse.

• Les transports publics doivent être organisés de telle manière à ce que la distance sociale puisse être garantie.

• Les entreprises quelle que soit leur taille peuvent poursuivre leurs activités à condition d’organiser le télétravail au maximum ou si elles peuvent garantir les mesures de distanciation sociale. Si cela est impossible, elles doivent fermer. En cas de non-respect de cette mesure, des sanctions seront appliquées. Cela n’est pas valable pour les secteurs cruciaux et services essentiels.

• Tous les voyages non essentiels vers l’étranger sont interdits.

Les polices locales et fédérales veilleront au respect strict des mesures prises pour lutter contre le coronavirus et aider les professionnels de la santé.
Nous sommes tous ensemble engagés pour agir maintenant.
La distance sociale doit être appliquée aussi strictement que possible.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

 


Mise à jour du 14 mars 2020 - 20h45

Arrêté Ministériel portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du Coronavirus COVID-19:


Mise à jour du 14 mars 2020 - 8h40.

Informations complémentaires
**************************************
Quelques précisions concernant les mesures de fermetures annoncées ce vendredi 13 mars en matinée :

Seront fermés dès ce vendredi minuit, jusqu'au 3 avril inclus :
- Restaurants et cafés
- La bibliothèque publique
- La piscine communale
- La Maison de l'Emploi sera inaccessible au public et reste joignable via le 080 29 26 00 ou bWFpc29uZGVsZW1wbG9pLnZpZWxzYWxtQGZvcmVtLmJl
- Le dojo et toute infrastructure sportive
- L'Espace Public Numérique
- Le Center parcs

Restent ouverts ou sont maintenus, avec horaires habituels :
- Les stations essences
- Les commerces alimentaires et pharmacies
- L'épicerie sociale
- Les permanences sociales
- Les snacks, friterie, sandwicheries (uniquement à emporter)
- L'Administration communale

Au sujet de cette dernière, il vous est toutefois demandé de ne vous rendre à la Commune qu'en cas d'absolue nécessité ! Nos agents seront joignables par téléphone au 080 29 28 27 - email : aW5mb0B2aWVsc2FsbS5iZQ==, aux horaires habituels. Vous pouvez également commander la plupart de vos documents du service Population et Etat civil sur le guichet en ligne, via : https://vielsalm-citoyen.lescommunes.be/

Pour rappel, les commerces autres qu'alimentaires sont tenus de fermer durant le week-end.


Communiqué de Madame la Première Ministre, Sophie Wilmès

Coronavirus : Phase 2 maintenue, passage en phase fédérale et mesures additionnelles

Comme annoncé le 10 mars dernier, l’évolution de la propagation du coronavirus est évaluée au jour le jour. En effet, la situation sanitaire d’hier n’est pas celle d’aujourd’hui ni celle de demain. Suite aux derniers développements, le Conseil National de Sécurité (CNS) s’est réuni le jeudi 12 mars à la demande de la Première ministre et en concertation avec les Ministres-présidents. Cette réunion du CNS a eu lieu dans la foulée de réunions des groupes d’experts du Risk Assessment Group et du Risk Management Group.

Il a été décidé de renforcer le dispositif existant par des mesures additionnelles de distanciation sociale, dans le même objectif d’endiguer la propagation de l’épidémie. Ces mesures sont proportionnelles et orientées vers un maximum d’efficacité. D’un point de vue opérationnel, nous passons en phase fédérale de gestion de crise, ce qui veut dire que toutes les décisions seront prises dans la cadre d’une cellule de gestion composée notamment de la Première ministre, des ministres compétents et des ministres- présidents. Cette phase assure une meilleure coordination et information sur les mesures prises par les différentes entités. Les mesures annoncées sont d’application sur l’ensemble du territoire national.

Tous les niveaux de pouvoir partagent la même volonté de mener une action, une communication et une application cohérentes des mesures décidées. Nous souhaitons qu’une même décision soit appliquée partout de la même manière. L’objectif prioritaire étant la préservation de la santé publique.

Ces mesures seront d’application à partir de vendredi minuit jusqu’au 3 avril inclus. Comme précédemment, l’évolution de la situation continuera à être évaluée au jour le jour.

Concernant les écoles :

Concernant les écoles, les leçons sont suspendues. Il sera organisé une garde d’enfant au moins pour les enfants du personnel médical et de soins de santé et des départements d’autorité (sécurité publique). Pour les enfants dont il n’est pas possible d’assurer une garde autre que par les personnes âgées, les parents pourront aussi trouver une solution dans les écoles.

Les crèches restent ouvertes.

Dans le cas des hautes écoles et universités, il est recommandé de développer des modules de cours à distance. Ces écoles ne sont donc pas fermées mais invitées à mettre en place des alternatives aux cours traditionnels en amphithéâtre ou en endroit confiné ;

Concernant les commerces et les activités dites récréatives (sportives, culturelles, folkloriques, etc) :

Toutes ces activités sont annulées, peu importe leur taille et leur caractère public ou privé.

Entre autres, les discothèques, cafés et restaurants sont fermés ;
Les hôtels restent ouverts sauf leur éventuel restaurant ;

La livraison à domicile et le drive-in sont permis ;
Les commerces restent ouverts toute la semaine sauf le weekend ;
Les magasins d’alimentation et les pharmacies restent quant à eux ouverts normalement (weekend compris). Néanmoins, il leur est recommandé d’augmenter les mesures d’hygiène sur base des recommandations déjà formulées.

Concernant le travail :

Le travail doit se poursuivre dans la mesure du possible mais le télétravail doit être privilégié et, si nécessaire renforcé.

Concernant les transports en commun :

Les transports en commun circulent normalement mais il est demandé de se limiter aux déplacements indispensables. Les horaires décalés permettront de ne pas congestionner les transports en commun.

A noter que ces mesures viennent s’ajouter à celles formulées précédemment. Nous restons en phase 2 renforcée.

Nous sommes bien conscients que ces décisions auront un impact pour l’économie, et particulièrement pour certains secteurs.

...

Enfin, nous rappelons que les mesures d’hygiène de base restent d’actualité, à savoir le fait de se laver les mains avec du savon, tousser et éternuer dans son coude et éviter les contacts rapprochés. Si vous avez le moindre doute, vous êtes invités à consulter votre médecin. Chacun doit contribuer à limiter la propagation du virus.

-------------------------------------------------------

Vous pourrez les retrouver sur le site de référence : www.info-coronavirus.be/fr

Pour tous les citoyens ayant des questions, les numéros de téléphone suivants sont également accessibles :

- Pour les questions relatives à la Santé ou à l’ordre public : 0800/14.689

- Pour celles relatives à l’Economie : 0800/120.33


Infos du  12/03/20

Ensemble contre le #coronavirus ! Prémunissez-vous et aidez les autres en suivant ces mesures hautement recommandées.
En application des recommandations édictées par le Conseil national de sécurité, deux arrêtés ont été pris par Monsieur le Gouverneur de la Province de Luxembourg, Monsieur Olivier Schmitz.
Le premier interdisant les événements et manifestations rassemblant plus de 1.000 personnes dans un lieu clos et couvert (
http://www.gouverneur-luxembourg.be/wp-content/uploads/2020/03/20200311_Arrêté-Covid-19_événements.pdf)
Le second interdisant les voyages scolaires de plus d'un jour (http://www.gouverneur-luxembourg.be/wp-content/uploads/2020/03/20200311_Arrêté-Covid-19_voyages-scolaires.pdf).

Spot des autorités belges pour combattre le coronavirus : https://www.facebook.com/lawallonie/videos/270519790603771/