Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
" Et s’il était temps de parler des devenirs de nos églises ! "
Vous êtes ici : Accueil / Evènements / " Et s’il était temps de parler des devenirs de nos églises ! "

" Et s’il était temps de parler des devenirs de nos églises ! "

Quand ?
07/03/2020 de 08:30 à 14:00 (Europe/Brussels / UTC100)
Où ?
Espace culturel de Trois-Ponts (Rue Traverse, 9)
Téléphone de contact
0471 22 68 83
URL
Visiter le site externe
Ajouter un événement au calendrier
iCal

Et s’il était temps de parler des devenirs de nos églises !

Pour certaines de nos églises, délaissées, vieillissantes ou coûteuses à entretenir, demain est désormais incertain ! Ce samedi 7 mars de 9h à 14h à l’Espace culturel de Trois-Ponts, voici que s’organise un colloque destiné à conscientiser le plus grand nombre à cette problématique et à envisager ensemble des jours heureux pour ces bâtiments singuliers … avant que les affres du temps aient décidé pour nous !

Anticiper, prendre le temps de la réflexion et de l’analyse, impliquer la population, œuvrer sur un large territoire, voici les objectifs que s’est fixé le « Groupe Patrimoine » à l’initiative de cette démarche à laquelle nous souhaitons vivement associer, citoyens, élus, fabriciens, ecclésiastiques.

Qui porte ce projet et pourquoi ?

Depuis plusieurs années, des acteurs culturels et politiques des communes de Gouvy, Lierneux, Stoumont, Trois-Ponts, Vielsalm, Stoumont, Stavelot œuvrent ensemble à la valorisation du Patrimoine. En bonne place, y figurent nos églises !

Parce que ces lieux font partie de notre Culture et de notre identité collective, parce ce qu’ils résonnent encore de tant de nos histoires de vie, parce que leurs silhouettes semblent indissociables de nos paysages, parce que leur charge symbolique est forte, parce qu’ils restent des espaces d'exception et de spiritualité, ce groupe de travail s’est emparé de la question avec la volonté d’épauler les décideurs et les gestionnaires qui en ont la charge et les communautés villageoises qui en sont les héritières.

Avec l’aide de qui ?

Entamer un tel chantier nécessite des forces vives et des compétences complémentaires. La Maison de l’Urbanisme Famenne-Ardenne, la Fondation Rurale de Wallonie, le Parc naturel des Deux Ourthes et le musée en Piconrue, sont les partenaires de ce « chantier ».

Concrètement, rendez-vous le samedi 7 mars pour amorcer ensemble ce projet.

En matinée de 9h à 11h45’, nous profiterons d’un partage d’expériences venus de Flandre, de France et de nos régions.

Ici et ailleurs, avec des regards et des réalités parfois bien différentes, des initiatives sont tentées afin d’envisager un devenir à ces églises désertées et à ce patrimoine religieux : en Flandre, le projet PARCUM est actif et expert sur ce terrain depuis 1997; en Meurthe et Moselle, la Communauté de communes Mad&Moselle mène de nombreuses actions sur ce territoire depuis 2017 ; l’intercommunale IDELUX souhaite, elle aussi, proposer prochainement son expertise en la matière. Ce sera également, l’occasion de vous présenter des églises qui, dans nos campagnes, se sont ouvertes à une vie nouvelle.

De 12h30 à 14h, place aux échanges de points de vue, aux questions juridiques et à la discussion.

Comment parler de l’avenir des églises sans entendre l’Eglise? En son sein, les points de vue se nuancent, les initiatives se multiplient. Parole sera donnée au chanoine Eric de Beukelaer, à l’abbé Gabriel Ringlet (interview préenregistrée), à Madame Françoise Hamoir et au doyen Pascal Roger.

Les églises, c’est aussi une sacrée gestion. Nous en parlerons avec l’avocat spécialisé, Xavier Drion.

Dès 14h, pour les plus motivés, des discussions se poursuivront autour d’un verre et d’un morceau de tarte.

Programme

Infos pratiques :

Programme complet sur demande ou sur la page d’accueil du site WWW.CCSTP.be.

Paf : 15 € repas compris – gratuit – 18 ans

Sans repas : 5 € (sur demande via le 0471-226 883)

Billetterie en ligne via www.CCSTP.be ou 0471-226883

Clôture des inscriptions le mercredi 4 mars.

Une initiative du « Groupe Patrimoine »